Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 10:45

agnes grey

 

 

Ce livre est l'un de ceux offerts par somaja  dans le cadre du Swap  de Noël de Lady Asphodèle


Agnès Grey est le premier des deux romans d'Anne Brontë. Publié en décembre 1847 , le roman est fondé sur la propre expérience d'Anne comme gouvernante.. Comme Jane Eyre, de sa sœur Charlotte (publié en octobre 1847), le livre décrit la position précaire des gouvernantes et la façon dont les jeunes femmes exerçant cette profession en sont affectées. C’est en quelque sorte une autofiction de l’époque victorienne.

 

Je le dis tout de suite, j’ai passé un bon moment à lire cette œuvre mais pour moi, ce roman n’a pas la force de Jane Eyre et encore moins la démesure des Hauts de Hurlevent  (également publié en 1847) de la surdouée des sœurs Brontë, Emily.

 

Comme dans Jane Eyre, le style est fluide et carré, le lecteur est traité comme un confident, le récit se fait à la première personne. Les préoccupations morales et religieuses ont également une place centrale mais l’écriture d’Anne Brontë n’est pas celle de Charlotte…elle est plus timorée et l’on s’ennuie parfois.

 

Les deux tiers du roman se concentrent vraiment sur le métier de gouvernante exercé auprès de deux familles et ce n’est pas toujours passionnant même si l'on ne peut éciter de penser à super Nanny (l'auteur de la préface le rappelle très justement...)

 

Et puis, la jeune Agnès, 23 ans, fait la rencontre d’un vicaire et là boom, son jeune cœur fait boum, elle espère, puis désespère puis…lisez le roman pour savoir la suite mais la fin est la même que dans Jane Eyre  (oui je sais je ne devrais pas le dire mais vous l’avez déjà tous et toutes lus ce livre là non ?).

Dès lors que le sentiment amoureux apparaît, le cœur du lecteur s’emballe à l’unisson de celui de l’auteur et  on veut aller au bout.

 

Je vous propose deux passages pour vous donner envie de lire ou relire Agnès Grey, qui est d’une justesse méticuleuse : «  Le cœur humain est comme le caoutchouc : un faible effort l’allonge, un grand ne le rompt pas. Si un peu plus que rien peut le troubler, il ne faut guère moins que tout pour le briser. Comme les membres extérieurs de notre corps, il a un pouvoir vital inhérent à lui, qui le fortifie contre la violence externe. Chaque coup qui le frappe sert à l’endurcir contre un coup futur ».


«  Nos désirs sont comme l’amadou (1) : le silex et l’acier des circonstances font continuellement jaillir des étincelles qui s’évanouissent aussitôt a moins qu’elles n’aient la chance de tomber sur l’amadou de nos désirs ; alors il prend feu à l’instant et la flamme d’espérance est allumée en un moment »

(1) l’amadou est un matériau au départ naturel ,puis chimique longtemps utilisé pour l’allumage du feu.

 

Je vais continuer ma découverte de l’univers des trois sisters avec le film d’André Téchiné et un livre offert également par Somaja qui parle du frère de la famille qui semble t-il, a eu une influence certaine sur les romans des sœurs Brontë.


Et puis je veux aller voir leur pays du Yorkshire au nord de l’Angleterre, voir le presbytère d’Haworth (devenu un musée)  ou elle vécurent leur courte existence. Comment pouvaient-elles imaginer que presque deux siècle après on les vénéreraient comme de fantastiques auteurs…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Les Brontë
commenter cet article

commentaires

somaja 20/01/2013 20:18


Alors, là ! s'il suffit de baragouiner je ne sais quelles fadaises dans sa baignoire pour te plaire, franchement t'es un peu bizarre !


Pour les Hauts, je crois que c'est fichu ici (snif !) et avec la neige je ne compte pas aller à Paris tout de suite, d'ailleurs ils ne le passent plus que dans 3 ou 4 salles, c'est incroyable. Je
vais essayer d'y aller de ma larmichette ici auprès du gérant du ciné d'art et d'essai. Je ne suis pas sûre que ça marche, j'ai plus 20 ans que veux-tu !

somaja 17/01/2013 19:21


Les Hauts de Hurlevent comme Belle du seigneur ??? Naaaan, j'y crois pas ! Mais tu as perdu le sens commun !


Pour apprécier pleinement Agnès Grey (que je n'ai pas lu) il aurait peut-être fallu commencer par celui-là. Et moi aussi je veux aller visiter le presbytère d'Haworth, et c'est en partie ta faute
.


 

Mind The Gap 18/01/2013 09:05



Tsss alors là si tu attaques sir Belle du seigneur, on va s'expliquer pendant des heures. Ha les monologues d'Ariane dans
sa baignoire...


Ce que je voulais dire c'est que BDS est pour moi Le Livre parmi les livres et que Les Hauts de Hurlevent est un livre que je considère aussi fort que BDS dans un style et une époque qui n'ont
rien à voir . Tous deux traitent de la passion amoureuse et de ses dégats...c'est leur seul point commun, les deux auteurs sont des génies...


J'ai attaqué le livre sur Branwell Brontë hier soir...je vais apprendre plein de chose sur la famille et peut être même qu'après je vais essayer de lire une biographie en bonne et due forme.
Visiblement, Branwell était très proche de Charlotte...à suivre donc.


J'espère que tu vas voir le film des hauts si tu le peux, je suis même pas sur qu'il sortira en DVD un jour...



Soène 17/01/2013 13:12


Y'avait de la compèt entre les frangines, pour l'écriture, c'est certain !
Y'en a encore beaucoup des livres dans la famille que tu n'as pas lus, Mindounet ?


C'est pas un peu guimauve l'histoire du coeur ?
Comme tu es romantique, tu fonds pour tout !
Comme tu es passionné, tu t'enflammes et tu fais feu de tout bois !


On avait trouvé "amadou" dans un atelier d'écriture, si ma mémoire est bonne !
J'ai retrouvé aussi "thuriféraire" dans Vinci et l'ange brisé


Bises de ma tour

Mind The Gap 17/01/2013 17:27



Non, les pauvres sont mortes très jeunes, il y a très peu de romans à lire mais je crois qu'Agnes Grey ou Jane eyre te plairaient si tu ne les as pas lus. Les hauts de Hurlevent, je suis moins
sur...


C'est vrai ça me revient maintenant pour amadou...si ça se trouve j'ai même fait un texte à l'époque et je m'en souviens plus.


Bises du jour ma chère soène, à très bientöt.



Syl. 17/01/2013 09:56


Bonjour MTG, Je n'ai pas lu ce livre et pense bien l'ouvrir un jour...
A+

Mind The Gap 17/01/2013 17:24



J'en suis certain, ne serait-ce que pour voir la prose de la moins célèbre des 3 soeurs et finalement elle est intéressante...



Asphodèlepas top ce 16/01/2013 10:57


Bon, je l'ai commencé en août mais laissé de côté car je venais de lire Jane Eyre et je l'avais trouvé un peu "terne" malgré la qualité de l'criture. Je le reprendrai cette année pour avoir le
fin mot, je n'ai pas lu ton billet vu que tu spoiles, shame on you ! Bien sûr qu'il y en a encore qui n'ont pas lu Jane Eyre ou les Hauts, moi je ne me rappelais de rien quand je les ai ouverts,
alors !!! Le livre sur Branwelle me tente bien mais c'est pas comme si je n'avais rien à lire hein !!!
Biises

Mind The Gap 16/01/2013 11:09



Tu ne perds rien pour attendre, je te raconterai la fin au téléphone...warf. Je crois que terne convient parfaitement en
regard de Jane Eyre et des Hauts de Hurlevent qui sont dans mon estime des livres comme Belle du seigneur...mais si tous les livres procuraient autant de plaisir qu'Agnès grey, ce serait déjà
fabuleux...


 



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article