Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 00:12

tempête

 

Voici ma participation à l'édition 59 de l'atelier d'Olivia, " des mots une histoire".

 Cette semaine il fallait composer un texte à l'aide des mots suivants :douleur – narcisse – irénisme – lilas – choix – fiançailles – mensonge(s) – forme – retour – diamant – photophore – tambourinage – branche – reflet – prisme – réitéré(e)(s) – espérance – papillon – souvent – purgatoire – désirable – série – folie – argentier – controverse – peine

 

Comme il y a 26 mots, l’un pouvait être abandonné : par le plus grand des hasards, j'ai laissé dans la forêt sans semer de petits  cailloux pour le retrouver, le mot " irénisme...

 

Voici Cassandra...

 

Je passe  mes week-ends,  mes vacances, et tout mon temps libre dans cette minuscule maison en pierre de taille, héritée de ma grand-mère. Solitaire. Ceci dit, je crois pouvoir dire sans controverse que ce que l’on nomme le temps libre n’est rien d’autre qu’une somme de contraintes que l’on s’impose pour ne pas avoir à payer l’addition et sombrer dans la folie.

Cette maison asymétrique  est au bout du monde, face à l’océan. Ses volets  bancals couleur lilas sont le reflet de mon existence biscornue.

 

Avant "Elle" ,  ma vie n’avait été qu’un long point d’interrogation. Depuis que je l’ai  aimée et perdue, j’ai choisi cette forme de purgatoire iodé. Je n’ai jamais eu le courage ou la lâcheté de passer du point de suspension au point final.

 

Les autres disent que c’est mon choix et qu’il faut respecter cette volonté d’isolement sans retour. Ils ne comprennent  pas ce que peut  être le manque et le renoncement mais ça les arrange bien de me laisser en paix.

 

Je repense souvent à ce mardi de décembre où Cassandra a réduit à néant toutes mes espérances. Elle était la plus désirable et la plus sensible des femmes, celle qu’on espère toute sa vie durant. C’était ma jumelle de cœur à défaut d’être celle de sang . Et quand bien même : je l’aurais alors aimé incestueusement si elle avait voulu de moi.  J’aurais pris ma sœur de toute mon âme.

 

Cassandra avait un diamant à la place du cœur ce qui la rendait la plus précieuse et la plus dure des femmes. Elle avait rompu ses fiançailles et vivait avec moi le mensonge d’une relation platonique. Ce mardi là,  lorsque je lui ai dit que je voulais l’aimer le jour et  la nuit, mélanger les plaisirs charnels aux plaisirs sémantiques, j’ai compris  à travers le prisme de ses yeux océan  que je venais de transformer le rêve en non-réalité.

Je rêvais de « planter des narcisses dans ses gerçures » (1) mais à cet instant j'ai su que  jamais je ne les verrai fleurir .

 

Malgré tous les mots d’amour réitérés Cassandra à fuit à jamais.

 

Au début j’ai avalé peine, douleurs, larmes et frustrations. Mais avec le temps, anorexique des sentiments, j’ai appris à les vomir.

 

Cassandra à soufflé la bougie, ci gît le photophore de notre rencontre. Qu’importe : je l’ai remplacé par deux lampes tempêtes qui accompagnent  la lanterne du phare quand je sors respirer la nuit d'embruns.

 

J’ai appris à vivre sans elle. Notre histoire s’est transformée en boites à archives stockées dans l’argentier en chêne massif se trouvant dans la petite chambre de la maison.

 

Il y a douze ans, le simple battement d’aile d’un papillon  aurait brisé le fil qui me reliait à la vie. Aujourd’hui, je suis posté sur une branche solide et aucun tambourinage ne la fera plier.

 

Je ne connaîtrai pas la loi des séries des déceptions amoureuses. Je me suis retiré de la vie sentimentale, je ne souffre plus. Demain j’irai cueillir des jonquilles sauvages et je les replanterai dans le petit jardinet, adossé au  mur, bien à l’abri du vent…

 

(1) j’ai emprunté ces mots à Dimoné, dans sa chanson « Les narcisses ».

 des mots une histoire

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Textes
commenter cet article

commentaires

Pierrot Bâton 27/03/2012 10:05


La mer apporte toujours l' apaisement, même en furie (je serais tentée de dire : surtout en furie)...

Mind The Gap 27/03/2012 13:50



Ce qui est sur, c'est qu'elle fascine...surtout quand elle est démontée!



Pastelle 25/03/2012 20:39


J'adore ces textes où on ne sent aucunement l'exercice imposé. Bravo. 


Et j'aime beaucoup cette description de la femme aimée, la jumelle de coeur. 


Je reste un peu perplexe sur "le mensonge d'une relation platonique". Ca me laisse rêveuse... 


 


 

Mind The Gap 26/03/2012 08:26



Bienvenue à toi Pastelle. Merci de ce commentaire. Dans la catégorie esprit vagabond d'autres textes parlent du même thème...si tu as du temps à perdre un jour !



Soène 25/03/2012 09:03


Et le Paradis, ça te dit ?


Merciiiiii d'avoir mis ton modérateur hors d'état de me nuire !
Bises 

Mind The Gap 25/03/2012 13:12



Et l'enfer du paradis...connais tu Soène?? (c'est une chanson de Jenifer...on a les références qu'on peut)...



Soène 24/03/2012 21:17


Les jonquilles ne sentent rien !
J'adore le blanc... Un point de divergence entre nous : les couleurs
Rien n'est parfait, jamais !


@ Miss Aspho, moi Mlle Impatiente, ben si tu savais comme je ronge mon frein

@ La Plume et la page, faut prendre des vitamines, t'as pas bonne mine, t'as le moral dans les chaussettes, t'as des idées noires, sur cette 59e !


Bon, MTG, je ne sais pas si je vais passer mon purgatoire et voir mon commentaire publié


Bisous
signé : Swapette !

Mind The Gap 24/03/2012 21:47



M"enfin ici pas de purgatoire : c'est un blog d'enfer !!


Ha non pas le blanc, ça fait hôpital et de l'hôpital à la lumière blanche in n'y a parfois hélas qu'un pas.


Par contre j'aime le violet qui n'est autre que la version mélancolique du rose que j'aime aussi beaucoup  et que tu apprécies également (le rose pastel si j'ai tout suivi...pas le rose
fluo).


Fais attention en rongeant ton frein de ne pas avoir un accident de descente à vélo et de retrouver pleine de bleu(s).


Color the World miss Swapette!!


 



Olivia 24/03/2012 21:03


Il y a de jolies images...

Mind The Gap 24/03/2012 21:36



le cinéma des sentiments, je ne vois que cela comme explication



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article