Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 00:12

lettreJ’ai eu la chance de voir  un spectacle de théâtre intitulé « Derniers cris d’amour » proposé par la compagnie « Fées et gestes » basée en Ariège.

 

Le couple de comédiens interprète avec brio les dernières correspondances amoureuses de personnages célèbres. Ils se sont aimés, jurés un amour éternel, à la vie, à la mort… puis ils se sont quittés, perdus de vue, ont été séparés par la vie, par la mort, par les hommes, par une guerre….. Leur dernier lien : une lettre… lettre de rupture, d’excuses, d’adieu, d’absence.

 

Un florilège de ces « écrits-cris d’amour » réunit dans le même spectacle Alfred de Musset, Georges Sand, Gustave Flaubert, mais aussi Katharine Hepburn, Serge Gainsbourg,  Guillaume Apollinaire, Cyrano de Bergerac et d'autres encore.

 

Le spectacle  original et réussi commence  par la dernière lettre d’amour de Juliette Drouet à Victor Hugo : il aura fallu cinquante  ans d’amour et 18000 correspondances avant d’arriver à cette ultime lettre.

J'en au déjà parlé ici.

 

Il y a aussi l’une des très rares  lettres d’amour écrite par Alain Fournier à Yvonne de Quiévrecourt, amour impossible et unique qui lui inspirera son unique roman « Le Grand Meaulnes » publié en 1913. Je ne connaissais pas du tout cet homme, je lirai sûrement un jour ce livre...

 

Après ce spectacle, une multitude de questions me viennent à l'esprit:

 

Ce qu’on pense être la dernière lettre d’amour est–elle vraiment la dernière ?

 

Et si l’on sait que c’est la dernière lettre, que peut-on bien écrire alors?

 

Les mots d’amours sont-ils éternels ?

 

Ce que l’on écrit à un instant T est-il toujours vrai quinze ans plus tard ? S’il l’on a aimé et que l’on aime plus peut-on reprendre ses mots et ses sentiments ?

 

Dans ce spectacle, les comédiens dévoilent une part d’intimité de personnages publics mais dans le privé, c’est presque un viol de lire les mots échangés entre deux personnes puisqu'ils  ne concernent qu’eux-mêmes.

 

En effet, peut-on partager des mots d’amour qui sont  par essence uniques et égocentrés ?  

 

Et puis que deviennent les lettres d’amour quand leur destinataire a disparu ?

 

Peut-on léguer des mots à ses ascendants s’il l’on a eu la chance d’en avoir, comme un témoignage de ce que fut la personne disparue, à travers le prisme de celui ou celle qui l’aimait ?

 

Les emporte-t-on avec nous définitivement ? Les brûle-t-on ? S’évaporent-ils d’eux-mêmes comme si la bulle autour de l'être aimé disparaissit avec lui?

 

Si vous avez un avis alors écrivez moi…

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

© Humour de ma nuit 04/11/2012 01:05


Moi je crois que ce qui est écrit dans l'émotion de l'instant est éternel s'il s'agit d'un amour passionnel parce que c'est irrationnel.


Et plus ça fait mal à l'âme, plus c'est un signe que c'était exceptionnel.


Grosse bise et bon dimanche !

Mind The Gap 04/11/2012 13:31



Tu as probablement raison, les amours peuvent évoluer mais les mots resteront. Il parait que les diamants sont éternels aussi.


Bises et bonne fin de semaine.



fabry 02/11/2012 11:31


cela fait un long moment que je ne suis pas venue et je retrouve avec plaisir tes textes , réflexions et celles de tes commentateurs!!!


que de jolis pensées sur l'écriture et le sentiment d'amour . Ecrire sur l'amour c'est un peu comme écrire sur un parfum , on s'approche mais on n'en a jamais la saveur de l'instant;


Laisser des mots , j'y pense , mais ils ne faut pas qu'ils soient envahissants pour l'autre , et là est toute la difficulté.


Merci encore pour TOUT  et pour TOI !

Mind The Gap 02/11/2012 18:05



Tes commentaires manquaient...


Les mots d'amour ont leur coté positif, ils sont le reflet idéalié de soi même et l'on est tous un peu narcissiques. Ils sont une béquille ou un rempart pour les jours difficiles.


Par contre, ils peuvent être envahissants et il n'est peut être pas simple de s'en affranchir. Celui qui les écrit pense t-il à lui même avant de penser à son destinataire?


Bises.



Valentyne 20/10/2012 12:55


Je ne garde quasiment aucun écrit et ce depuis toujours, que ce soit amour ou amitié , lettre, carte postale. Je fais le tri tous les ans :-) et sans regret jusqu'à maintenant ;-)


Les enfants me freinent : ils voudraient tout garder, entasser. Oui j'avoue que j'ai jeté quelques uns des 3000 dessins qu'ils m'ont offerts (même des poèms de fêtes des mères ... oui je sais je
suis indigne ;-)


Et en même temps maintenant que j'écris sur un blog , je ne me vois pas tout éffacer ;-) 


En tout cas ton billet pose plein de questions intéressante et les commentaires aussi 


bises MTG 

Mind The Gap 20/10/2012 13:53



Merci d'avoir exprimé ton ressenti. Là où je suis heureux, c'est que cet article a suscité de vrais commentaires et c'est pas toujours le cas...


Les cadeaux de fête des mères à la poubelle...enfin une personne qui l'avoue!! je suis heureux que ça soit toi mais tu peux culpabiliser un peu (pour te punir de dire la vérité...celui qui dit la
vérité...)



Soène 19/10/2012 11:06


Je suis bien d'accord avec Célestines, les femmes sentent mieux venir la fin des choses...


Je te pigouille, MTG

MTG 20/10/2012 14:56



Mais tu parles de quoi? Cela peur préter à confusion si l'on a l'esprit mal tourné, ce qui n'est pas mon cas



Celestine 18/10/2012 22:01


La lettre d'amour...Quel éternel thème, si délicatement posé dans ces lignes. J'en ai reçu quelques unes, des "dernières lettres" mais j'en ai surtout beaucoup écrit. Peut-être qu'une femme sent
mieux venir la fin des choses...


La plus belle phrase que l'on m'ait écrite de cet ordre-là, c'était le dernier cri d'amour d'un amoureux transi, après que je l'ai éconduit plusieurs fois,: Téléphone hurle Hygiaphone, et moi je
me défonce, faute de toi." Je ne sais pourquoi cette phrase, qui m'avait fait rire à dix huit ans, m'a émue par la suite et encore maintenant.


Et je te rassure: ceci n'est pas mon dernier cri d'amour pour ton blog!

Mind The Gap 19/10/2012 08:37



Quelle belli idée de dévoiler une vraie phrase d'amour...c'est vrai qu'à l'époque où Téléphone sortait ce titre, c'était bien trouvé...


Qu'est devenu cet amoureux transis, t'as t-il oublié depuis...il n'y a pas d'âge finalement pour être vraiment amoureux!


Bises et bonne fin de semaine.


 



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article