Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 00:12

des mots une histoire

 

Ci dessous ma participation à l'atelier d' olivia.

 

Les mots à utiliser cette semaine (numéro 47)  sont : romance-aveugle-randonnée-faim-espoir-méthode-amplitude-four- esquisse-abyssal-douceur-dramatique-armature-fraiche-retour-tentative-pêché-respect-virevolter-agacé-enthousiame-retard.

 

Voici mon texte.

 

Ce matin d’octobre, Lisa se leva, alluma sans enthousiasme son ordinateur portable et se rendit sur sa messagerie où se trouvaient  quelques dizaines de mails en souffrance.

C’est étrange de se dire qu’un message électronique soit ainsi capable de partager un sentiment humain.

Hélas, pas le moindre signe de vie de Lui.

 

Le soleil était resplendissant, les sommets blanchis monopolisaient l’horizon majestueux du massif du Mont Blanc.

Malgré l’odeur sublime des croissants chauds sortis du four de la boulangerie voisine, Lisa  n’avait pas faim, impossible d’avaler la moindre particule de nourriture sans ressentir une profonde nausée . Elle  n’avait rien à faire en cette matinée automnale, aucun projet, le vide abyssal, même pas l’énergie du désespoir. Loïc était loin désormais, un continent et demi les séparait, il ne reviendrait pas de si tôt,  peu d’espoir  de retour , c’était sa vie, sa décision,  sa méthode pour ne pas tomber, sa façon à lui de rester vivant après le dramatique accident qui avait coûté la vie à ses parents et à sa sœur. Comment avoir encore du respect pour la vie après cette banale tragédie.

 

C’était ainsi, sa romance avec Loïc, faite de miel et de douceurs, savant mélange de bovarysme et de mort aux rats, était le dommage collatéral de cette triste histoire.

Lisa était agacée de réagir de la sorte mais  rien n’y faisait, le malheur rend égoïste et aveugle  et elle n’avait pas honte de se sentir abandonnée.

Que faire en ce dimanche où le poids de la mélancolie l’étreignait comme une bulle de soie peut étreindre 2  amants enlacés ?

 

Loïc et elle n’avaient jamais été amants, elle avait eu la tentation de franchir le pas mais Loïc , quand bien même eut-il été consentant, était marié et son éducation religieuse l’empêchait de concrétiser ses désirs. Il ne pouvait se résigner à vivre dans le pêché et bien qu’il n’aimait plus son épouse depuis longtemps, il n’arrivait pas à la quitter.

Maintenant, son regard vis à vis de Dieu avait sûrement  changé et le voilà parti au Népal seul, totalement seul, seulement accompagné de fantômes.

 

Reviendrait-il un jour celui avec qui Lisa se sentait en osmose parfaite ? Si c’était le cas, elle l’attendrait et ne serait pas en retard le jour de son retour.

 

Une esquisse de nostalgie bienveillante lui vint alors  à l’esprit et elle se dit que Loïc devait en ce moment même arpenter l’armature tourmentée des premiers contreforts de l’Anapurna.

Lisa était à Chamonix et sa passion pour  la montagne était sa façon à elle de rester liée à Lui. Elle partit finalement  en randonnée et dans ses rêves d’amoureuse, elle virevoltait aux cotés de Loïc. Ce soir, lors de son bivouac au clair de lune, la nuit sera fraîche, elle donnera rendez-vous à son amour et  fixera peut être  l’étoile polaire au même moment que lui. Alors ce lien indicible entre eux sera plus vivant que jamais. Loïc reviendra, Lisa en est convaincue et elle l’attendra aussi longtemps qu’il  le faudra.

 

Si vous avez aimé ce texte, peut être aimerez vous: Petite histoire de H....

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Textes
commenter cet article

commentaires

Ella B. 26/11/2011 10:59


Un texte rafraichissant et apaisant comme une rosée matinale.. Bravo !:-)

Mind The Gap 26/11/2011 17:40



Merci Ella...la rosée est d'actualité en ce moment là où je suis...et elle donne naissance à des bulles de soleil qui réchauffent...



Jean-Charles 26/11/2011 09:46


On peut se demander si le fait de regarder l'étoile polaire au même moment est susceptible d’apporter une réponse à une histoire qui
semble n’avoir pas toutes les chances d’évoluer. Mais la vie est parfois bien surprenante.   

Mind The Gap 26/11/2011 17:38



Un peu de romantisme JC...et qui sait ce que peuvent renvoyer les étoiles....



Lilou 26/11/2011 06:21


Petite histoire certes agréable à lire. Moi je uis fleur bleue alors, comme cet amour n'est pas encore consommé, il reviendra et tout finira bien.


A tantôt


Lilou

Mind The Gap 26/11/2011 09:00



Oui à moins qu'elle aille le retrouver au Népal...si dans les histoires écrites et les romans les histoires d'amour finissent mal, où va t-on?? Heureusement qu'on est fleur bleur comme tu le dis.


Merci de ton passage ici.



Soène 25/11/2011 20:44


La montagne, ça te gagne aussi !
Ce genre de liaison apporte trop souvent beaucoup de souffrance...
Les hommes préfèrent fuir la réalité, pour ne pas trancher. Et c'est bien féminin de se morfondre et d'attendre et de croire et... Je sais de quoi je parle  Bises

Mind The Gap 25/11/2011 22:20



Tu as probablement raison mais peut être qu'au fond, les hommes et les femmes peuvent se ressembler parfois...



Zoë 25/11/2011 19:50


J'aime bien le mélange de bovarysme et de mort aux rats... Quoique le bovarysme est moins dangeureux que la mort aux rats.

Mind The Gap 25/11/2011 22:19



C'est pas si sur: n'existe t-il pas un antidote pour la mort aux rats??? Après faut réagir vite, c'est certain.



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article