Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 00:12

jours sans faim

 

« C’est l’histoire d’un caillou  triste. C’est dur d’être triste quand on est un caillou et qu’on n’a même pas de mains pour essuyer ses larmes. Il roule sa vie, le petit caillou, tant bien que mal, au milieu des choux, des hiboux et des ornicars. Un jour le voilà qui se coince dans la semelle d’une grosse chaussure qu’il n’avait pas vue venir, entre les rainures de caoutchouc. Il éprouve soudain une peur immense, à voir s’éloigner ce petit bout de chemin, où il a toujours vécu. Aussi loin qu’il s’en souvienne. Il part pour une nouvelle vie, mais il se sent si petit, si fatigué, si vulnérable. Il pleure, mais qui a jamais entendu un caillou pleurer, un petit caillou blessé dans son âme, depuis si longtemps ? Et la chaussure l’emporte, loin, si loin, si vite qu’il en a mal au cœur.

C’est l’histoire d’un poisson sans écailles, d’une tortue sans carapace, d’une princesse de pacotille qui ne pouvait renoncer à sa douleur. »

 

Ce caillou triste, c’est Laure, dix-neuf ans, anorexique, mourante, qui se laisse justement  convaincre  de ne pas mourir par un jeune médecin.

« Jours sans faim » raconte le passage de la mort à la vie, les quelques mois d’hôpital lors desquels Laure va regagner les quatorze kilos qui lui permettront enfin de quitter cet hôpital.

 

C’est le premier livre de Delphine de Vigan, publié en 2001 sous un pseudonyme. Il a depuis été réédité sous son vrai nom.

C’est un premier livre, brut de brut, qui raconte cette réalité sans l’expliquer. Laure, la narratrice, exprime le comment plus que le pourquoi...

 

«  Jours sans faims » est un peu la genèse ou l’introduction à «  Rien ne s’oppose à la nuit », le pourquoi s'y trouve peut être...

 

C’est un récit  fort, bouleversant, poignant.

 

Comme dans ses autres livres, notamment ceux qui sont plus romancés, Delphine de Vigan parle ici de l’immensité de la solitude humaine. Il s’agit d’anorexie mais le fond du livre est la solitude humaine et tout le monde peut y puiser des forces. En plus, dans ce « roman » là, on sait qu’il y a un happy end…

 

Il ne me reste plus que «  Un soir de décembre » et j’aurai lu l’intégrale de Delphine de Vigan.

 

J’aime cet auteur et la femme qui lui prête ses mots.

delphine de vigan

Partager cet article
Repost0

commentaires

Métaphore 01/06/2013 14:41


Un auteur que j'aime particulierement, je trouve qu'elle excelle dans la justesse des sentiments. Lu Rien ne s'oppose à la nuit et Les heures souterraines... Celui ci est dans ma PAL, il
m'attend. :)

Mind The Gap 03/06/2013 10:22



Un auteur que j'adore, je viens de finir Un soir de décembre qui est mon préféré et que je n'ai pas encore chroniqué; J'ai lu tous ses livres, j'aime l'humanité, la pudeaur la force et le
réalisme de ses mots...c'est une femme admirable, c'est ce que je ressens en la lisant.


Je viendrai te lire, je suis pas toujours très présent sur les blogs, merci de tes commentaires...



Asphodèle 09/04/2013 10:19


J'aime beaucoup ce qu'elle est, sa sensibilité et une forme de pudeur malgré tout mais ce livre ne me tente pas du tout pour le moment, ona des périodes...

Mind The Gap 09/04/2013 12:11



Ce livre frappe fort. C'était son premier alors elle ne prend pas de gants d'autant que c'est une période de sa vie qu'elle raconte...c'est très prenant. Même si certains cotés sont impudiques à
de rares moments, on y puise de la force enfin c'est mon cas.


 



Pierrot Bâton 05/04/2013 00:06


C' est le premier livre d' elle que j' ai lu! Et je suis en train de "dévorer" "rien ne s'oppose à la nuit" ...Comment t' as dit ? "fort, bouleversant, poignant" ??? Bzen oui! T' as tout dit!

Mind The Gap 05/04/2013 09:01



Aie tu vas devenir accro alors ...ses autres livres sont de vrais romans et tout aussi beaux et forts que ses deux livres ci qui sont autobiographiques.


Bonne journée et belles lectures!



Au fait, somaja 04/04/2013 13:42


Elle va finir par écrire un roman spécialement pour toi !  

Mind The Gap 04/04/2013 17:27



Heu j'en suis pas convaincu...elle doit en avoir des lecteurs qui aiment ses livres...je crois qu'elle a trouvé son public et que ça va continuer ainsi...


Bises et bonne fin de semaine.



laure 03/04/2013 15:26


Je commencerai par Les heures souterraines ;)


bel article, bonne journée bises :)

Mind The Gap 03/04/2013 17:05



Tu y trouveras la couleur et les thématiques de ses livres...


Bises et belle semaine à toi !



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article