Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 17:12

egoiste romantiqueJe dois dire que Beigbeder arrive toujours à me faire à la fois rire et réfléchir, même quand j’ai le moral a zéro où même quand je n’ai pas envie de lire…il est très fort et il m’énerve toujours autant.

 

L’égoïste romantique est le journal autant intime  qu’inutile d’Oscar Dufresne, écrivain plus ou moins fictif derrière lequel se cache Beidbeder.

 

 

Et l’auteur ne  se prend pas la tête , on peut même dire qu’il cède à la facilité puisqu’il n’y pas d’histoire, seulement des ressentis et des bons mots.

 

La vie d’Oscar Dufresne se compose de soirées mondaines, arrosées et souvent assorties de substances pas très licites et de parties de jambes en l’air. C’est aussi le journal d’un obsédé sexuel et il faut dire que les femmes sont parfois malmenées par l’auteur à travers  la vie plus on moins vraie plus ou moins fantasmée de son personnage. Je ne pense pas que ce livre soit trop apprécié des féministes et pourtant quand il aime une femme , il l'aime le bougre…

 

Beigbeder est libre et il se lâche volontiers quitte à faire de la provocation ou à friser parfois l’obscénité. On lui pardonne, car c’est un escroc et un vrai sale gosse qui au fond n'assume pas son propre prétexte disnat que le bonheur n'existe pas, que l'alour est impossible mais que rien n'est grâve. 


L’intérêt de l'exercice  est de détendre le lecteur et de crier tout haut ce que nous osons à peine penser tout bas. Ce n’est pas de la grande littérature, c’est un bel exercice de style  et d’humour décalé, d’auto dérision et de désenchantement…une vision totalement pessimiste de l’être humain, des sentiments et de l’amour.

 

Ce livre étant une collection de pensées, d’aphorismes et de bon mots, je ne peux que vous laisser avec une petite sélection de celles qui me plaisent (deux ou trois viennent d’un autre livre de Beigbeder, s'il y a des connaisseurs, qu'ils m'en excusent).

 

« J'ai trouvé la solution pour vivre en société quand on est myope : sourire tout le temps. On a l'air d'un con mais au moins on ne se fait pas d'ennemis. »

 

« Fuir, toujours, et courir sans relâche. Et puis, un jour, s'arrêter pour dire à quelqu'un, en le regardant droit dans les yeux : c'est toi dont j'ai besoin, vraiment. »

 

« Etre amoureux, c'est être étonné. Quand l'étonnement disparaît, c'est la fin. »

 

« L'amant idéal est un obsédé doux : c'est son coeur qui bande. »

 

« Le plus difficile n'est pas de savoir pourquoi l'on vit, mais de parvenir à échapper à cette question. »

 

« Le rougissement est comme l'impuissance sexuelle : il suffit d'en parler pour le déclencher.

 

« Le seul truc pire que de se faire poser un lapin, c'est de n'avoir personne pour vous en poser un. »

 

« Les hommes sont toujours entre une ex et une future, car le présent ne les intéresse pas. »

 

« Souvent je baise bourré, uniquement pour retrouver l'ivresse amoureuse. Si le coeur ne bat pas, il faut au moins avoir la tête qui tourne. »

 

« Tout est si merveilleux à cinq centimètres du visage d'une femme que l'on va peut-être embrasser. On ne devrait jamais bouger de là. La suite est forcément moins intacte. »

 

«  Il y a une justice, les femmes jouissant beaucoup plus fort que les hommes mais beaucoup moins souvent ».

 

« A partir d'un certain âge, on a des certitudes sur tout. L'amour? 'ça dure trois ans'. La fidélité? 'ce n'est pas un concept humain'. La mort? 'la seule liberté'. On se rassure avec des phrases toutes faites. A partir d'un certain âge, tous les prétextes sont bons pour cesser de penser. »

 

« Recette pour aller mieux. Répéter souvent ces trois phrases : le bonheur n'existe pas. L'amour est impossible. Rien n'est grave. »

 

L'amour est une catastrophe magnifique: savoir que l'on fonce dans un mur, et accélerer quand même. »

« Il n'y a pas de femmes moches, il n'y a que des verres de vodka trop petits. »

 

« Aimer quelqu'un qui vous aime aussi, c'est du narcissisme. Aimer quelqu'un qui ne vous aime pas, ça, c'est de l'amour. »

 

« Il existe une zone de flou artistique entre le célibat dépressif et le mariage ennuyeux : baptisons-la bonheur. »

 

 « Les types n'arrivent pas à admettre qu'ils puissent rester toute leur vie avec la même femme. La solution est simple : il faut qu'elle soit bonniche et putain, vamp et lolita, bombe sexuelle et vierge effarouchée, infirmière et malade. »

 

« La grâce est un présent car, dans ces moments-là, on n'a ni passé ni avenir. On devient un paysage. »

 

« Pourquoi les églises sont-elles fermées la nuit, au moment où l'on en a le plus besoin ? »

 

« Les femmes de porcelaine nous donnent l'impression d'être un éléphant dans un magasin de Limoges. »

 

« C'est l'année de mes quarante ans que je suis devenu complètement fou. Auparavant, comme tout le monde, je faisais semblant d'être normal. »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Chroniques de livres
commenter cet article

commentaires

somaja 25/05/2012 15:24


C'est bien ce que je craignais...quelques phrases me font sourire malgré moi, mais ça ne déclenche pas d'envie de le lire. Tu le dis toi-même, il te fait rire mais il t'énerve aussi. Pour ma
part, l'énervement prendrait le pas sur le rire, mais je suis consciente d'être pleine de préjugés (mais pas d'orgueil ! ). Je me contenterai donc de tes billets. Allez, va te mettre au frais, le we va être très chaud, tu ne vas pas supporter !

Mind The Gap 25/05/2012 16:39



En fait ce qui m'énerve, c'est la facilité apparente avec laquelle il trouve des formules pour résumer les sentiments et la difficulté d'être heureux...j'aime vraiment bien de cars là.


Bon week-end, je te souhaite plein de chaleur si tu aimes ça...ha la la le temps Britannique , un vrai bonheur...



Morgouille 24/05/2012 23:19


Merci !
Ahah, si je pouvais lui écrire (il faut sûrement passer par les éditeurs et puis comment être sûre que le message est transmis ?), je ne sais même pas ce que je lui dirais... Vais y
réfléchir, tiens !

Mind The Gap 25/05/2012 08:56



Si j'avais son mail perso...je te vendrai très cher l'information hi hi hi mais oui en passant par les éditeurs ...



Morgouille 24/05/2012 09:48


Aaaah, Beigbeder, je l'aime d'amour !!! :) Il faudrait que je fasse des billets sur lui plus souvent... Et je plussoie complètement Aspho quand elle dit " il se donne des "airs" comme
tous les grands sensibles !"
Tous ces aphorismes pour bien commencer la journée ! Merci ! ^^

Mind The Gap 24/05/2012 16:49



Bienvenue Ici Margouille...écris lui, peut être qu'il t'aimera d'amour aussi...j'aime les aphorismes en plus...



Asphodèle 24/05/2012 08:22


Tss tsss ! En vrai singe malin tu te raccroches bien aux branches !!! Mais je ne suis pas dupe !

Mind The Gap 24/05/2012 16:48



Tss tsss et re tss tsss...en vraie femme tu veux avoir le dernier mot...bon je ne suis pas aussi fort que l'écho alors le capitule...temporairement même si c'est une contradiction.


Ha la la...



La Douce 23/05/2012 21:24


Une seule phrase de Beigbeder que je retiendrai.... "Ecrire, c'est lire en soi"

Mind The Gap 24/05/2012 08:11



Elle est très forte car très simple et vraie....



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article