Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 00:12

plûmes de l'année

 

Voici ma participation aux plûmes de l'année, édition des mots commençant par L. Il fallait utiliser : lumière, liberté, lutter, lamentable, larmoiement, loup, lardons, lune, lanterne, lointain, lupanar,loustic, légèreté, loufoque, luciole et lutin.

 

Ce texte est la suite d'Hector, que vous pouvez lire ici:Hector

 

Justine détestait les soirées du 31 décembre, ces soirées  imposées par le calendrier   passées à lutter contre l’ennui en buvant du mauvais champagne pour donner une impression de légèreté à un moment qui ne s’y prêtait guère : rien de plus que  la célébration d’une année de moins à vivre...

Ce soir, n’ayant aucun prétendant à se mettre sous la couette, tel un pauvre loup privé de petit chaperon rouge, elle s’apprêtait à passer la soirée en tête à tête avec son âme. C’était le prix à payer pour garder sa liberté de jeune femme, elle qui  ne voulait plus s’engager dans une relation amoureuse stable.

Dans l’après midi, elle avait croisé Hector, son voisin libidineux qui passait son temps à lui reluquer le postérieur et qui devait abuser de pâtes aux lardons étant donné sa bedaine de taille xxl.

Et là, prise d’un accès de folie, elle l’avait invité à passer la soirée du réveillon chez elle,  préférant utiliser son propre appartement au probable lupanar de son voisin.

Hector faillit s’étrangler devant l’invitation de Justine mais il accepta sans hésiter.

De retour chez lui, il se lava, se parfuma, mis son plus beau pull jacquard et sa cravate parsemée de petits lutins multicolores. Il aurait bien offert un livre à sa voisine dont l’érotisme loufoque n’avait d’égal que la clarté de ses yeux.

Mais le seul qu’il avait était celui de Julien Lepers, son mentor, consacré à l’écriture sans fautes d’orthographe (1).

Il arriva donc chez Justine les mains vides et le cœur battant sa lamentable chamade pour un homme de son âge.

Une conversation improbable s’engagea entre les 2 tourtereaux dès 22 heures, autour d’une collation arrosée d’un bon Sauternes.

Sans rien dire, l’un et l’autre appréhendaient le moment du traditionnel baiser, dans 2 heures exactement.

Mais de baiser il n’y eut point.

Vers 5 heures du matin, à la faveur d’une coupure de lumière, Hector et Justine se tenaient l’un contre l’autre sur le balcon éclairé par la pleine lune, rendant inutile l’utilisation de la lanterne tempête à laquelle Justine tenait tant.

Ils n’avaient tout simplement pas vu l’heure passer car ce crétin d’Hector et cette pin-up de  Justine avaient en commun le plus universel des maux, un lointain chagrin d’amour qui les rapprochait. Hector avait en effet  perdu il y a 15 ans la femme qu’il aimait et il n’avait plus jamais retrouvé l’amour. Quand à Justine, elle collectionnait les aventures sans lendemain pour oublier que l’amour de sa vie l’avait quittée pour une autre, comme la tempête aujourd’hui emprisonnée dans sa lampe quitte  parfois un océan pour un autre.

Et c’est dans ce larmoiement complice que s’acheva l’étrange réveillon d’une luciole et d’un loustic.

 

(1) en vente dans toutes les bonnes librairies mais personnellement, je préfère continuer à faire des fautes…

  

 Si vous avez aimé ce texte, merci, peut être aimerez vous celui ci qui me tient à coeur:Un conte...mais pas de Noël...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Textes
commenter cet article

commentaires

valentyne 02/01/2012 13:35

J'ai bien aimé (entre autres choses) la personnification de la tempête qui quitte un océan pour un autre ;-)

Mind The Gap 02/01/2012 15:16



Merci de ton ressenti, peut être une suite au prochain numéro...



Pierrot Bâton 01/01/2012 17:15


M' a pas l' air bien héros-tique, ton Hector avec son p' tit gilet du vendredi ...

Mind The Gap 01/01/2012 18:36



Non par contre justine est une vraie bombe...



Jeanne 01/01/2012 16:36


Drôle de destin de deux coeurs lourds


j'aime tes histoires MTG , continue


et pour cette nouvelle année , je te souhaite , du bonheur , des balades londonnienes , des mots , et de la douceur


bises à toi

Mind The Gap 01/01/2012 18:35



Merci Jeanne, demain je passe chez toi voir ton texte et tes derniers billets, je te souhaite beaucoup de bonheur tout simplement et des chansons pour tous les jours mais ça c'est déjà le cas.



Asphodèle 01/01/2012 10:49


Arrrgh ! Je peux commenter ce matin ? vouiii, c'est l'effet 2012 ! Je dis que déjà qu'elle n'aime pas les réveillons du 31 et en plus tu le luis fait passer avec un crétin, non mais vraiment,
elle est morte de faim ou quoi ??? Enfin bon, pour égaler A.Cohen et ses descriptions réalistes, on a encore du boulot,
même si tu te dévbrouilles très bien J'espère que les bulles d'hier continueront de pétiller dans tes yeux et sous
ta plume mon cher Mind...

Mind The Gap 01/01/2012 15:23



Heu merci de ta persévérence pour les commentaires...hier soir pas de bulles mais d'excellents vins blancs dont le regard pétille moyen aujourd'hui....mais ça va, je n'ai pas je regard morne si
tu vois ce que je veux dire.


Et si Justine et Hector devenaient amis....



ceriat 31/12/2011 17:12


beaucoup de nos voisines sont des lucioles et beaucoup de nos voisins sont des loustics, c'est bien connu. Moi aussi je
préfère faire des fautes d'ortographe. Toutefois, cette soirée est agréable à lire. Tèrs bonne année 2012 !

Mind The Gap 31/12/2011 18:11



Merci Cériat, belle soirée de fin d'année à toi et à l'année prochaine!!



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article