Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 00:12

tardieuHuitième livre en compétition pour le prix littéraire des hebdos en région : «  la confusion des peines » de Laurence TARDIEU.

 

On reproche souvent aux écrivains d’être nombrilistes et de faire de leurs écrits une véritable thérapie personnelle, ce livre s’inscrit dans cette ligne et tant mieux, j’aime de genre de démarches.

Laurence Tardieu raconte avec 10 années de recul, comment elle a vécu l’année 2000, où son père, un homme jusque là adulé et irréprochable en apparence, est condamné à 2 ans de prison ferme pour corruption. La même année sa mère meurt en quelques mois d’une tumeur au cerveau.

 

La confusion des peines s’adresse à son père, c’est un appel à communiquer, à partager avec lui, à enfin sortir du mutisme et du silence familial autour de ses événements tragiques.

C’est un témoignage d’amour aussi entre deux êtres qui n’arrivent pas à se dire qu’ils s’aiment, un témoignage sur un pan entier de vie qui s’écroule et la renaissance qui l’accompagne, c’est le deuil d’un père (bien plus que celui de la mère) et la possible découverte d'un autre.

S’adressant à son père : «  Tu fais partie de ces êtres qui sont surtout ce qu’ils ne montrent pas, ce qu’ils ne disent pas, ce qu’ils n’exposent pas. Lorsqu’ils vous quittent ils laissent dans leur sillage quelque chose de puissant qui va bien au-delà de leurs paroles ou de leurs actes. Ce sont des individus terriblement attirants car face à eux on n’a qu’une envie, passer de l’autre côté, celui de l’ombre, du trouble, pénétrer les terres secrètes »

 

C’est une thérapie car pour la première fois de sa vie, l’auteur ose regarder son père droit dans les yeux et s’affranchir de son emprise sur sa vie de femme. Elle dit elle-même vers la fin du livre qu’enfin elle  n’est plus une fille mais elle est devenue une femme après avoir réussi à écrire ces mots.

On sent que ce livre a été difficile à écrire, il y a beaucoup de redites et de répétitions, c’est assez brouillon mais totalement sincère, émouvant, intelligent et le sujet est quasi universel, tout le monde peut rapprocher son histoire familiale de celle relatée pat Laurence Tardieu.

 

Le style de l’auteur est assez percutant, des phrases très longues ponctuées de mots simples et forts séparés par des virgules à répétition.

De jolies métaphores sur le vie : « la vie n’est qu’une série ininterrompue de sauts qu’on essaie de rendre le moins maladroit possible afin de ne pas déclarer forfait et de pouvoir continuer, et peu importe où on saute, peu importe comment on saute, l’important c’est de pouvoir poursuivre ».

Des aphorismes dont celui-ci : « la générosité finit souvent là où commence la mise en danger de soi : chacun sauve sa peau »  Que ces mots sont vrais...

Pour terminer une définition de l’écriture : «  Ecrire c’est aussi tenter de mettre en ordre ce qui dans ma vie l’était si peu, avoir l’illusion de triompher sur le désordre ».

 

Ce livre n’est pas un coup de cœur mais simplement un vrai beau livre qui vient du cœur et qui m’ a parlé.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Chroniques de livres
commenter cet article

commentaires

Ella B. 27/12/2011 13:06


Très joli, cela m'a émue.. Je n'ai rien contre les "livres thérapies".. La plupart, après de nombreuses bafouilles persos sonne comme une évidence, et pourquoi pas une édition?


Certains en font un commerce, comme PPDA, mais bon ..


L'écriture est aussi ma thérapie, alors, j'aime l'idée de ce que cela a pu engendrer pour l'auteur : une page tournée..

Mind The Gap 27/12/2011 15:25



Hé oui Ella, écrire est une thérapie, une façon de tourner une page comme tu dis mais entre écrire des articles sur nos blogs ou des petits textes et pondre un roman , il y a une grosse
différence.


Quand l'auteur ne prend pas assez de distance dans son sujet par rapport à sa vie perso, généralement je n'adhère pas trop mais sur ce livre là le courant est passé;


Mais le tout est de trouver son chemin et de choisir de s'y engager, ensuite, tout est possible...


Je n'ai jamais rien lu de PPDA, peut être un jour...


 



Asphodèle 27/12/2011 09:58


C'est tout à fait le genre de lecture susceptible de te plaire en ce moment ! ;) ça m'a l'air bien ! Et les citations sont criantes de vérité, on peut s'y reconnaître ! :)

Mind The Gap 27/12/2011 15:18



Oui et encore je l'ai lu sans vraiment y rentrer...mais c'est un auteur que je suis ravi d'avoir découvert!



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article