Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 00:12

twilight

 

Au départ, c’est La Douce qui est fan de la série Twilight : elle m’a lu des extraits des livres de Stéphenie Meyer le soir avant de dormir, de manière décousue, mais suffisamment pour que je m’intéresse aux personnages et à l’histoire.

 

Je n’ai pas eu envie de lire les quatre tomes de la saga, vendus à plus de cent  millions d’exemplaires dans le monde, mais j’ai regardé le premier film et bizarrement il m’a plu. Je n’ai pas vu passer les deux  heures et le coté guimauve sentimentale un peu nunuche ne m’a pas gêné.

Et puis, j’ai regardé les trois autres films en DVD et nous avons été voir Twilight 5 au cinéma qui clôture les aventures de Bella Swan et Edward Cullen.

 

Mais qu’est ce qui peut bien expliquer un tel attrait du public qui dépasse le cadre des adolescents.

 

Je crois simplement que Twilight est une histoire d’amour forte, au départ  impossible (Edward étant un vampire et Bella un être humain).

Or, non seulement l’amour interdit devient possible mais en plus il est éternel, puisque les deux héros de Stéphenie Meyer sont condamnés à la jeunesse éternelle. Et pour moi ce n’est rien d’autre que le mythe de l’amour passionnel qui dure toujours qui explique l’engouement du public. On voudrait sûrement être à leur place, plus ou moins inconsciemment.

 

Et puis, le personnage d’Edward Cullen symbolise l’amour idéal pour les jeunes femmes. Il est amoureux fou de Bella, la protège de tout et contre tout grâce à ses supers pouvoirs. Edward a plus de cent ans, il est d’un autre siècle, il a des manières très chevaleresques, c’est une sorte de vampire galant et attentionné, l’amour idéal des jeunes filles en fleur ou des jeunes femmes rêveuses.

 

Leur relation est assez peu charnelle finalement et je crois que paradoxalement cela fait fantasmer les lectrices et spectatrices car cet amour reste ainsi un idéal.

 

Je crois que pour les hommes, inconsciemment, Edward Cullen  ou Jacob  Black (l’ami amoureux transis de Bella,  loup–garou de son état) représentent chacun à leur place un modèle à atteindre…et que l’on n’atteint pas.

 

Au final, tout le monde s’y retrouve et peut adhérer à cette série (produite par Stéphénie Meyer en personne)  même si elle s’adresse surtout aux jeunes femmes.

                       

Et Toi La Douce, si tu nous parlais de la saga Twilight ?

 

« J’étais à peu près certaine de trois choses. Un, Edward était un vampire ; deux, une part de lui – dont j’ignorais la puissance – désirait s’abreuver de mon sang ; et trois, j’étais follement et irrévocablement amoureuse de lui. »

 

Voilà, l’histoire est posée et moi, je me suis laissée embarquer dans cette histoire « d’amour impossible mais on y croit quand même », comme une ado de quinze ans.

 

Ma folie Twilight a commencé en regardant vaguement le premier film, en me demandant pourquoi ces acteurs déchaînaient les foules d’ados (ou pas) à la sortie de chaque épisode de la saga (certainement pas seulement pour leur jeu moyen, m’étais-je étonnée.)

 

Et puis, j’ai compris doucement…. Au bout d’un quart d’heure en fait : j’étais piégée !

 

Il fallait que je connaisse la suite de l’histoire : j’ai avalé les trois autres films en une semaine et dévoré les quatre  tomes en quelques semaines.

 

Comme tu l’as dit un peu plus haut MTG, l’histoire d’amour entre Bella et Edward, nous replonge dans des émotions d’adolescents, des rêves d’amour éternelle, de prince charmant.

 

Moi aussi, j’aime la guimauve : elle est encore plus présente dans les livres, je trouve.

 

Entre les livres et les films, mon cœur ne balance pas tant que cela : les livres ont incontestablement ma faveur. (même si Robert Pattinson, Kristen Stewart et Taylor Lautner essaient de nous envoûter tout au long des 5 films).

 

Comme souvent dans les adaptations cinématographiques, le lecteur est un peu frustré de ne pas redécouvrir tout ce qui est présent dans le livre…mais bien évidemment, comme faire pour TOUT retranscrire ? C’est impossible.

 

Stéphenie Meyer nous raconte une histoire d’amour plus forte que tout, mais surtout colorée d’êtres surnaturels. Elle invente un monde teinté de légendes indiennes, elle décrit les us et coutumes de ces vampires « végétariens ».

 

Le voyage vers un monde inconnu, mystérieux, dangereux, sensuel, imaginaire : un bon petit cocktail quoi !

 

Cette saga m’a fait vibrer, rêver, trembler, stresser (encore hier au ciné !)

 

Comme dirait l’ado au fond de moi…. J’ai vraiment kiffé !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Valentyne 08/12/2012 16:53


Je n'ai pas lu les livres ni vu les films ;-) Shame on me ;-) 


Mais il n'est pas trop tard pour se rattraper ;-) surtout que la guimauve, j'aime bien ;-)

Mind The Gap 08/12/2012 17:43



Bientôt le volume 3 devrait passer sur M6...pour le reste faudra patienter sauf visionnage en DVD ou piratage...ça te plaira peut être, il y a des créatures bizarres dedans...



Celestine 06/12/2012 19:46


J'ai dévoré tout ça moi aussi, à sa sortie,  avec une sorte d'extase romantico-sensuelle. Et pour une fois, ce qui est vraiment très très très très très très  rare, le film ne déçoit
pas les lecteurs du livre...Enfin, ne m'a pas déçue.

Mind The Gap 07/12/2012 08:51



Hi hi Célestine, La Douce se sent moins seule en lisant ton commentaire. J'ai trouvé les films conformes à ce qu'on peut en attendre dans ce genre de saga romantico fantastique. Je ne peux pas
comparer avec les livres que je n'aie pas lus mais je suis heureux d'avoir découvert cet univers là.



Syl. 05/12/2012 21:32


J'ai lu la série et, d'une manière globale, j'ai bien aimé. Par contre les films, je me suis arrêtée au premier. Il n'a pas reflété ce que je m'étais imaginée.
Lecture charmante...

Mind The Gap 06/12/2012 08:41



Ce quu dit la Douce c'est que les films vont vite, on ne retrouve pas toutes les ficelles de l'hisoire, toutes les légendes...



Asphodèle c'est pas la bonne ligne 05/12/2012 16:39


Pour l'instant j'ai résisté, je vais éviter car je digère mal la guimauve et pourtant j'aime les belles histoires d'amour, allez comprendre ! Si en plus les vampires deviennent végétariens mais
où va-t-on ??? Je suppose que cela reste trèèèès politiquement correct... Mais il faut assumer ses faiblesses, et si en
plus ça vous a fait du bien, on ne va rien dire !!! Bises les amoureux ! (MTG, pourquoi tes canines rallongent-elles ?)

Mind The Gap 06/12/2012 08:39



Ha quand même...il ya un peu de subversion pour jeune fille...et puis il y a presque un ménage à 3 avec le  loup garou enfin presque!


Oui j'ai les dents qui rayent un peu le parquet et c'est très douloureux puisque j'ai du carrelage granuleux à ma maison...



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article