Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 11:28

 

banc

 

J'ai lu ici  un texte magnifique d'Asphodèle (pléonasme) commençant par " Je me souviens".

Alors moi aussi j'ai eu envie de me souvenir...à ma manière.

Lidée originale vient de chez Gwen que vous pouvez retrouver ici.


Moi  aussi je me souviens…la  mémoire est sélective, mon cœur vieillot n’a plus de place et je ne puis l’éclaircir comme s’il s'agissait d'une  étagère de ma bibliothèque.

Je me souviens enfant alors  petit bout, de mon espoir  d’être juste normal. Aller à l’école pour étudier et jouer avec les copains. Mais pour moi, pas de copains. Le jour où j’arrêtais un ballon de football avec les mains sans être gardien de but, je devins la risée de la cour d’école. Les récréations n’en furent plus, comment leur expliquer que je n’avais pas de père et que ce ballon me rendait prisonnier ?

 

La lecture ne m’avait pas encore sauvée…Je rêvais alors d’être magicien mais c’est la vie qui m’a joué des tours.

 

Je me souviens de la première fée, irréelle comme une étoile filante, brillante comme l’étoile polaire, sa voix lactée me terrassa méthodiquement. Amoureux ? A cet  âge on ne tombe pas amoureux, on aime, on fait l’amour, on papillonne…l’amour est bien trop obscur lorsqu’on a pas encore vingt ans.

 

Je me souviens de la beauté du couchant sur la plage aux contrebandiers, de la majesté du levant sur le sommet enneigé…du mariage blanc de la neige et du feu. Je me souviens du jour où tu m’as aimé pour la première fois, de la nuit où  je t’ai amenée à la maternité en catastrophe avec trois  sacs remplis à ras bord…la sage femme nous a demandés où nous partions en voyage … Heureusement qu’il n’y  avait pas encore  de maternité low-cost comme pour les compagnies aériennes, sans cela on était en surcharge de bagages…un comble pour moi qui n’ai pas fait d’études.

 

On l’appela Lizzie parce que c’était elle, parce que c’était nous et que nous l’avions  promis à Jane lors de nos voyages dans sa campagne anglaise  Jane est toujours sur notre étagère de bookins mais tu ne la lis plus…

 

Je me souviens des promenades à trois dans la forêt de bambous, des pauses sur les vieux bancs patinés par le temps, des rayons de soleil entreprenants qui caressaient ton visage  et s’immisçaient entre tes lèvres. Tu étais si belle que seule l’ombre pouvait te  mettre en valeur. Au soleil tu rougissais, dans ton sommeil parfois tu rugissais, et moi j’étais borderline.

 

Je me souviens des années douces et roses, du quotidien sans prose, de mes premières lunettes, de tes premières rides…de cette pétasse blonde qui te donnait systématiquement des crèmes anti-âge à la parfumerie et que tu haïssais hystériquement.

 

Je me souviens encore je me souviens si peu…du temps qui passe, de l’amour qui lasse. Les bambous sont toujours là,  les bancs n’ont pas cassé, les amoureux se bécotent encore sur leur assise et  tu es toujours belle.

 

Lizzie est partie vivre sa vie loin de la notre…et tu ne te souviens plus de rien…tu voudrais bien mais ton cerveau s’est vidé, ton sablier n’a pas su se retourner.

 

Cela ne fait rien, je me souviens pour deux,  et me raccroche encore à la vie et à ton bras, ma douce amie.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Textes
commenter cet article

commentaires

ceriat 08/10/2012 09:02


Quels beaux souvenirs ! Ton texte est magnifique et emprunt de nostalgie, quel bel hommage aussi.

Mind The Gap 09/10/2012 08:39



Merci encore de tes encouragements répétés Cériat...A bientôt !



somaja.over-blog.com 07/10/2012 19:07


Merci pour ce beau texte !  Comme en ce moment je suis hyper sensible parce que très fatiguée, j'avoue avoir eu une
larmichette ! Faudra pas recommencer ça trop souvent, hein ?  

Mind The Gap 08/10/2012 08:24



Je t'embrasse Somaja...faut que tu te reposes un peu d'une manière ou d'une autre...sinon vais de voir recontacter mon fournissuer de génépi...



Soène 04/10/2012 11:53


L'avis est général : troublant MAIS génial, ton billet, MTG
J'étais tellement pleine de questions en ayant lu, imprimé et relu, que j'ai alerté Miss Aspho pendant sa sieste, hier

Un peu de réalité et beaucoup de fiction, des brides de lecture, ta plume qui fait une belle envolée, alors ça me va !

Je n'ai pas été lire J-C...
J'aime bien cet atelier, GWEN risque d'avoir du monde la semaine prochaine ! Il faut que je me penche sérieusement sur son règlement !
Alterner les ateliers, c'est bien, ça ouvre sur d'autres blogs, et j'aime ça !


Bonne fin de semaine (la mienne c'est ce soir !)
Je vais voir Saveurs du Palais après une pause à la cantine de M. Paul Bocuse, une soirée à se régaler de A à Z
Bises de ma tour d'enfer...

Mind The Gap 04/10/2012 12:14



Alors j'ai vraiment réussi mon coup...c'est troublant aussi pour moi finalement.


Profite bien de ta réalité gourmande...qui se transformera peut être en fiction sur ton blog...


Bises.



Syl. 04/10/2012 09:56


Emouvant, et se souvenir pour deux, c'est bien triste et lourd.

Mind The Gap 04/10/2012 12:13



Certainement, j'espère que cela restera de la fiction . Les souvenirs réels, fictionnés, fantasmés...sont le matériau des romans. Bises !



Pierrot Bâton 04/10/2012 08:48


J' ai eu le coeur serré à la lecture de ton texte. Parfaitement!

Mind The Gap 04/10/2012 12:12



Merci de me le dire et merci de ta visite...ça fait un moment que je ne suis pas passé par chez toi...à bientôt!!



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article