Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 06:12

 

 

les-coeurs-en-skai-mauve-copie-1

 

 

« Les cœurs en skaï mauve » est le deuxième roman de Sacha Sperling, publié à 21 ans.

 

Son premier livre, "Mes illusions donnent sur la cour " a été un grand succès en France et à l’international, Sacha Sperling avait 19 ans.

 

J’ai vraiment aimé cette histoire d’amour entre deux paumés, Jim, qui ne rêve que d’Amérique et d’autoroute et Lou, qui ne rêve que d’un garçon différent des autres. Jim la fait rêver, un rêve américain qui prendra l’eau assez vite.

 

"Les cœurs en skaï mauve" est un mélange de  «  Sur la route » de «  Bonnie and Clyde » de «  Sailor et Lula » et de «  37.2 le matin de Philippe Djian » à qui Sacha Sperling emprunte le titre de son roman.

 

Certains y verront peut être un exercice de style, une histoire d’adolescents qui n’apporte pas grand-chose de neuf. Moi j’y vois une histoire poétique et mélancolique et le style de l’auteur m’a vraiment emballé. J’ai l’impression qu’il écrit d’un trait, sans aucune correction, avec une fluidité parfaite. J’ai été comme en lévitation pendant toute l’histoire, je me suis fait happer par son univers et par ses mots, il m’a touché, ses personnages m’ont émus.

 

C’est une vraie belle découverte et j’ai maintenant hâte de lire son premier roman.

 

Voici trois passages qui m’ont parlés…

 

Jim : «  je roule parce que j’aime ça. Je cherche à aller nulle part. Je regarde les gens qui ont des tas de chose à faire. Je les vois rêver en silence. Ils veulent exister tellement fort…ça me donne envie de me casser très loin. Tu vois, y en a qui ont oublié qu’on n’est pas là pour très longtemps. Eux ils s’installent comme ça, comme si c’était pour l’éternité ».

 

Jim : «  Arrête de bad tripper. Je préfère quand tu fais des bulles avec les Malabar. Tu sais, moi je suis fort…mais toi…toi t’as bouffé des aimants et je suis attiré comme un con. J’y peux rien. C’est magnétique. Comme l’aiguille d’une boussole qui pointe vers le nord. Moi c’est toi que je pointe. Je suis le papillon tu es l’ampoule, et c’est monstrueux le plaisir que je prends à me faire cramer. Lou tu sens les souvenirs d’enfance, la plage et le paprika. Et moi ça me rend dingue ».

 

Jim et Lou : « quand ils arrivent sur la plage, l’orage s’est arrêté. Le soleil est comme un impact de balle. Le sang coule le long de l’horizon. Ils s’assoient sur le sable humide, se serrent dans les bras, s’oublient dans l’observation du soleil qui disparaît. Pas de rayon vert. Pas d’apocalypse. Il dit:

 - c’est rien un océan à traverser.

Et il y a tellement  de tristesse et de résignation dans sa voix que Lou ne peut s’empêcher  de poser sa main sur la sienne. Leurs doigts s’enfoncent dans le sable.

-  Dis-moi ce qu’il y a de si extraordinaire de l’autre côté?

Il regarde droit devant. Je sais pas. Tristesse, résignation. Il ferme les yeux.

- Je ne rêverais sûrement plus si je savais ».

 

Ces images naïves et mélancoliques me plaisent et Sacha Sperling, chouchou de son éditeur (Fayard) n’a pas fini de nous faire rêver à sa guise…

 

« Les cœurs en skaï mauve » est en compétition pour le prix Mind The Gap 2013.

 

livre & couronne lylouanne tumblr

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Chroniques de livres
commenter cet article

commentaires

Valentyne 09/11/2013 18:32


Coucou Mind 


J'ai vu ce livre a la bibli la semaine dernière et hop il m'a accompagné deux jours cette semaine (ta chronique m'avait marqué parce que j'ai su tout de suite où j'avais vu ce livre sur le net)


Il m'a beaucoup plus et j'ai fredonné presque tout du long la ballade de Jim 


Bon pour tout dire j'ai été un peu déçue pas la fin (je n'ai pas trop compris , j'ai lu les deux derniers chapitres deux fois pourtant) 


 


bon weekend ;-)

Mind The Gap 10/11/2013 10:05



Je me souviens très bien du livre, moins de la fin mais ça finit mal, c'est certain... Je suis ravi que tu aies aimé ce livre, j'ai hâte de lire son premier roman qui a rencontré un joli succès :
" Nos illusions donnent sur la cour".


Bises Val !



Métaphore 01/06/2013 14:35


Je ne connaissais pas du tout, et c'est vrai qu'avec un titre comme ça j'ai tendance à éviter...

Mind The Gap 03/06/2013 10:18



C'est très particulier comme titre , emprunté à Philippe Djian dans 37°2 le matin...à essayer...



Soène 24/05/2013 09:00


En fait, ta chronique est passée au second plan !
C'est vrai que j'ai raté des étapes dans ta palette de couleurs, mais c'est tant mieux, il me semble, à en croire les Copines !!


Le sex toy c'est une vieille histoire du temps de Plume ! Un jour, je fais une carte de voeux à une ex-copinaute et INNOCEMMENT je colle une jolie image d'un petit canard violet (car elle aussi
cette couleur) sur l'enveloppe... Et bien, que n'ai-je entendu. Elle s'est foutue de moi... et depuis, j'y pense tout le temps, même quand je vois un canard pour le bain pour les bb !


Tu cartonnes sur ce billet, Poussinet !
Et ton abécédaire va prendre le même chemin ! You must go on

Mind The Gap 24/05/2013 16:29



Hé bien maintenant que j'ai mémorisé ta date d'anniversaire...tu peux t'attendre à tout...un joli canard jaune pour Soène...warf !  Mes textes ou autres cartonnent moins que mes anecdotes
mais ce qui cartonne le moins c'est les rubriques de livres...ça me va.


Bises à toi ma chère Soène...



Pierrot Bâton 23/05/2013 14:16


Bon! J' avais pas vu le canard ! Très zouli ! Pourquoi "vieille chatte anglaise" ??? J' t' en pose des questions, moi !!! Si faut faire attention à tout c' qu' on dit maintenant 

Mind The Gap 23/05/2013 20:45



Hé hé, tu sais bien que j'adooooore faire du mauvais esprit et parfois j'ai l'esprit un peu mal tourné...warf. Mais du coup la somme des commentaires sur cet article qui était au départ une
chronique de livre va me faire écrire un nouvel article qui je l'espère sera drôle...



valentyne 23/05/2013 13:08


Le titre est intrigant et ton avis donne envie de le lire (en plus si il concourt au prix Mind the Gap il doit valoir le détour : je le note )


Bonne journée


Très jolie bannière (oups je me suis pris un paquet de mer, ça réveille ;-)

Mind The Gap 23/05/2013 20:39



Le titre est extrait de 37°2 le matin de Philippe Djian...merci pour la bannière...mais j'ai été aidé...



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article