Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 15:34

mansfield park

 

J’ai terminé l’année 2012 avec Jane Austen et son roman Mansfield Park paru en 1814.

J’ai déjà chroniqué Orgueil et Préjugés et Emma, tous deux publiés avant Mansfield Park et je ne me vois pas parler de ce roman qui est semblable en tous points aux précédents sans me répéter.

 

Alors je pars en free-style et vais parler de  Jane à ma manière, les puristes et les intellos me pardonneront ou passeront leur chemin car je vais comparer Jane à  Jean Jacques Goldman, Columbo et Ravel…et je n’ai encore rien bu pour fêter la nouvelle année.

 

Pour moi, Jane Austen est  un peu le Jean Jacques Goldman de l’époque, elle s’auto plagie de livres en livres. "Aïcha" composée pour Khaled et "On ne change pas" composée pour Céline Dion sont exactement les mêmes chansons mais personne ne s’en est rendu compte…trop fort le JJG, pareil pour Jane Austen.

 

Mansfield Park est l’histoire de Fanny Price, de son infortune et de sa possibilité de mariage d’amour ou de raison…bref rien ne neuf dans ce roman qui ressemble aux autres et qui est pourtant celui que je préfère, le personnage de Fanny Price étant le plus abouti.

 

Mais alors pourquoi lis-je encore Jane Austen qui radote de livre en livre d’autant plus que dès le début l’on sait que Fanny épousera Edmund  et qu’il y aura ce happy end là?

Les livres de Jane Austen sont comme les enquêtes de l’inspecteur Columbo : dès le début de l’histoire on connaît l’assassin mais on se tape toute l’histoire pour voir comment il sera confondu par l’homme à l’imperméable douteux.

 

Goldman, Columbo…allez faut que je fasse un peu classe…ou classique.

 

Quand j’étais gamin, le seul 33 Tours vinyle classique que j’écoutais était le Boléro de Ravel. Le début était chiant, il ne se passait rien, puis peu à peu la mélodie se mettait en place, le trombone arrivait, puis les violons, les percussions et le morceau de musique devenait magique, fort, puissant, quasi hypnotique pour finir en apothéose. J’étais sur le postérieur. Les livres de Jane Austen sont autant de Boléro de Ravel mais la musique est écrite sur des lignes et non sur des portées...

 

Mais surtout c’est le coté alchimiste de l’auteur qui me touche vraiment, elle arrive à transformer l’ennui, son époque sclérosée, les conventions sociales et les normes en matière de mariage en histoires sentimentales subtiles et sensibles.

Elle transforme les  maux de son propre ennui en mots du cœur. La plupart des auteurs à succès ont des histoires en plomb qui leur rapporte de l’or. Il s’agit d’alchimistes de pacotille. Jane, elle, écrit des mots en or pour alléger le plomb de nos existences.

 

Enfin, comme pour Emma Woodhouse ou  bien sur pour Lizzie, j’aimerais avoir Fanny Price pour sœur pour amie intime ou pour fille et me transporter ne serait-ce qu’une journée à l’époque de Jane Austen pour l’interviewer.

 

J’aime Jane Austen et j’ai un quatrième roman de la belle qui m’attends en 2012…avec vingt trois  autres (pas de Jane, faites un effort pour suivre) …de quoi écrire quelques chroniques ici…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Chroniques de livres
commenter cet article

commentaires

somaja 04/01/2013 16:53


Alors là ! il fallait oser ! Bravo pour ce billet , tu m'as bien fait rire ! Il faudra que tu m'expliques pourquoi tu trouves que Fanny est le personnage le plus abouti. Je la trouve moins forte
et un peu moins intéressante qu'Elisabeth dans O&P par exemple, mais je l'ai lu il y a plus de 30 ans (oups !) et j'ai peut-être oublié... Et ce n'est pas la version video fadasse que je
possède qui peut m'éclairer !

Mind The Gap 05/01/2013 10:29



Coucou. J'avais déja chroniqué sérieusement Emma et Orgueils et préjugés...les livres sont proches alors je me suis un peu laché...


C'est difficile d'expliquer pourquoi mais je me sens proche du personnage de Fanny et puis l'auteur la développe par petites touches, à la manière d'un peintre.


J'ai eu EMMA en dvd , je vais pouvoir me régaler. Je ne savais pas qu'il y avait une adaptation de Mansfield Park...ce n'est pas le roman le plus connu...



Jeanne 02/01/2013 20:50


coucou MTG , te voilà revenu et en belle compagnie


Je n'ai jamais lu tout ça , mais je connais les chansons de Goldman que tu cites


Le pire dans le genre plagiat de lui même , c'est Christophe Maé , il ne porte pas plainte contre lui  même , c'est déjà ça


Je te souhaite une belle année , avec ta Douce , continue à rêver , écrire , et t'emmerveiller


bises

Mind The Gap 03/01/2013 08:47



Ha je suis bien d'accord, je ne supporte pas Christophe Maé, ses textes frisent le néant. Goldman avait un énorme talent de compositeur et d'auteur et une voix bien particulière.


Quant à Jane Austen, ce n'est pas forcément le bon auteur à essayer quand on ne lis pas beaucoup. Les adaptations de ses romans par la BBC te donneraient peut être envie d'essayer ceci dit.


Belle année également et en route pour de nouvelles aventures labellisées 2013 !



Valentyne 02/01/2013 17:16


Une comparaison osée , (Jean Jaques Goldman, Columbo et Ravel ) mais une fois les explications lues , je ne peux qu'applaudir ;-) très bien vu ;-)


On ne change pas les formules qui marchent :-)

Mind The Gap 03/01/2013 08:44



Tu as raison sauf peut être en amour...mais Jane Austen était fidèle à ses principes...et ses livres sont des enchantements...



Alice 02/01/2013 12:27


J'adore ton article, il m'a beaucoup fait rire!! Même si je dois dire que je ne suis pas d'accord avec toi: je trouve que chaque roman de Jane Austen est très différend! Et je ne suis pas sûre de
vouloir de Fanny pour amie, sauf peut-être pour la secouer un peu une bonne fois pour toute!! ;)  J'ai hâte de lire ton prochain avis.

Mind The Gap 02/01/2013 16:40



Bienvenue Alice...ben dis moi comme je suis heureux que tu sois venue ici : je viens d'aller voir ton blog consacré à Jane Austen, j'ai pas le temps pour le moment mais je crois que je vais venir
apprendre plein de choses chez toi...


Je comprends ce que tu veux dire pour Fanny. De mon coté  j'ai eu parfois envie de giffler Emma quand j'ai lu le roman...mais Fanny, trop timorée sûrement mais un petit diamant se trouve en
elle...



Celestine 01/01/2013 22:42


Tu sais que j'ai pris ma guitare aussi sec pour vérifier ta théorie: Aïcha et On ne change pas...Bon sang, mais c'est bien sûr! la même descente d'accords:


La mineur, fa, do , sol...dans les deux, bien superposables...


Même si on retrouve la même descente dans tout plein d'autres chansons, dont le fameux "femme libérée" de Cookie Dingler: c'est finement observé, MTG!


Et en plus , Columbo. Après Goldman, mon idole, Columbo: je frôle l'overdose de kiff! grave!


Alors ton billet me donne une envie folle de me replonger dans Jane Austen, dont je n'ai lu qu'orgueils et préjugés.

Mind The Gap 02/01/2013 08:45



Ha oui alors, lis Jane Austen...c'est un peu comme un fil rouge littéraire.Mansfiels park est vraiment bien, les 200 premières pages il faut un peu s'accrocher mais après, tu ne laches plus le
récit...


Je ne connais pas le solfège, je me suis essayé au clavier pendant 2 ou 3 ans mais je n'étais pas doué, j'ai arrêté. Mais lorsque tu te concentres sur les 2 mélodies en occultant les paroles et
les arrangements tu entends la même chose...il était fort ce Goldman lorsqu'il était chanteur...j'aimais beaucoup cet artiste.


 



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article