Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 00:12

plûmes de l'année

 

Ci dessous ma participation aux plumes de l'année avec les mots en M.

Il fallait placer les mots : matin, mélancolie, mariage, moulin, mausolée, marmelade, minuscule, mauve, mouchoir, mimétisme, miniature, méandre, murmure, mélange, martingale et misérable.

 

Ces textes sont la suite des aventures de Lisa : le premier épisode est ici: Des mots...une histoire (épisode47) : Lisa

 

Premier texte, première réaction possible de Lisa.

 

La nuit avait été merveilleuse d’un point de vue des éléments naturels. L’étoile polaire scintillait follement et dans les méandres de son esprit torturé, Lisa imaginait Loïc en train de la fixer par mimétisme, de là-bas, de cet Himalaya inaccessible .

Cet astre était pour elle une balise éphémère au milieu de la nuit noire et de sa tempête intérieure depuis la fuite de Loïc. Ce point lumineux, pourtant minuscule à l’échelle céleste avait une importance colossale à l’échelle sentimentale de Lisa.

 

Elle veilla longtemps, n’étant plus très sure du décalage horaire entre Chamonix et le Népal, pensant à Loïc en permanence mais elle finit par s’endormir peu avant le matin, désolée que la douce chaleur s’immisçant par tous les pores de son épiderme ne soit que celle distillée par son épais duvet violet .

 

Lorsqu’elle ouvrit les yeux, le ciel était d’un mauve profond utilement parsemé de trouées roses opiniâtres. Le soleil hésitait encore à investir l’arête sommitale du Mont Blanc comme s’il avait peur d’y perdre sa liberté et Lisa contempla le mariage blanc de la glace et du feu.

Elle pensa à Loïc en train de crapahuter dans les pentes du Népal et se dit qu’il devait être protégé par tous les moulins et drapeaux à prières parsemés dans ces montagnes.

 

Lisa aurait aimé un thé brûlant accompagné de scones auréolés d’un mélange de crème et de marmelade mais il ne lui restait que 2 barres de céréales qu’elle avala en refaisant son sac.

Comme à chaque randonnée dans le massif, elle ramassa un caillou vaguement quartzitique , souvenir miniature un peu misérable de l’immensité ambiante et l’enveloppa dans son mouchoir .

 

Elle redescendit vers la vallée et le murmure des ruisseaux et des clarines des abondances l’amena sur les rives du lac blanc où le Mont du même nom se reflétait parfois, lorsqu’il était d’humeur généreuse. Mais en se penchant sur la surface limpide du lac, elle ne vit que le reflet de son âme imbibée de mélancolie.

 

Lisa savait qu’il n’existait aucune martingale au chagrin d’amour et que désormais le seul refuge qu’elle trouverait dans sa tourmente intérieure ne pourrait être qu’un mausolée.

C’est alors qu’elle aperçut la traînée blanche et déterminée d’un avion de ligne : Katmandou n’était jamais qu’à un jour de là où elle se trouvait…..elle devait respecter le décision de Loïc mais les avions n’avaient pas fini de voler…

 

drapeaux à priere

 

Deuxième texte, deuxième réaction possible de Lisa

 

Lisa alluma la radio pour se sentir moins seule et elle tomba sur Mylène Farmer qui déclamait  «  quand tout est gris, la peine est mon amie ». Bienvenue sur suicide FM, la radio qui vous flingue…

Il était tôt ce matin là et elle se dit qu’il fallait réagir : elle prit 2 cachets pour  enlever sa nausée et alla prendre son bain, composé d’un mélange de savon moussant à la  lavande  et de bulles oxygénantes de couleur rose vif . Elle se mit à réfléchir et les méandres de son monologue intérieur lui firent arriver à ce murmure:

 

  - Tu as trop lu Belle du seigneur, tu ne vas pas aller te geler la foufoune  cette nuit dans la montagne juste pour fixer l’étoile polaire avec ce minuscule espoir que Loïc fasse la même chose dans sa montagne Népalaise  à lui. Voilà que tu te mets à parler seule dans ton bain, comme Ariane…quel mimétisme absurde  ma pauvre Lisa, si Loïc t’aimait, c’est vers toi qu’il aurait fuit et non vers le pays du Yéti, la réalité est ainsi, je t’en prie un peu d’amour propre ne te fera pas de mal même si l’amour façon "Ariel ultra" n’est pas de l’amour...

 

Elle sortit de son bain, se parfuma en choisissant parmi les innombrables  flacons miniatures qu’elle possédait.

Les médicaments  ayant fait effet, elle but un thé à la bergamote accompagné de tartines de marmelade dégoulinante de sucre exquis. Puis elle s’habilla , mit une robe sexy et téléphona à Nathalie, sa copine d’infortune, un véritable moulin à paroles avec laquelle elle passait toujours de merveilleux moments.

 

Ca y est, c’était décidé, malgré la mélancolie du dimanche et le départ de Loïc, Lisa était résolue à  ne pas se laisser aller, son existence n’était en rien misérable, le soleil resplendissait et qui sait si un jour, Loïc...?

 

  - Vraiment ma pauvre fille, tu devrais arrêter de lire toutes ses romances pour midinettes, essaye d’écouter France Infos en boucle ou de regarder Questions pour un champion, la vraie vie quoi,  la réalité, mais bon l’espoir fait vivre car il repose toujours sur une réalité possible .

 

Elle jeta son mouchoir mauve brodé , rempli de larmes dont la date limite de consommation était dépassée et se mit à ranger son appartement.

Dans l’après midi, après une balade sur le petit balcon sud du massif du Mont Blanc, Lisa et Nathalie allèrent au casino de Chamonix , non pour essayer une quelconque martingale, sachant bien que la roulette à laquelle on a le plus de chances de gagner est la roulette russe,  mais simplement parce que les meilleurs cocktails et les meilleurs mariages d'alcools de la ville s'y trouvaient.

 

En fin d’après midi, les 2 amies passablement éméchées mais  joyeuses sortirent du casino avec des rêves plein la tête mais avec cette impression  extra lucide qu’à force de rêver sa vie on finit par passer à coté de soi même. C’est alors que Lisa leva les yeux au ciel et vit la traînée blanche et déterminée d’un avion de ligne….

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Textes
commenter cet article

commentaires

valentyne 12/01/2012 12:43

J'ai beaucoup aimé la personnification du paysage .... les "trouées roses opiniâtres" le soleil qui hésite et qui a peur .....

Mind The Gap 12/01/2012 13:55



Merci, j'aimerais faire une suite à cette histoire...



Zoë 08/01/2012 17:55


Au niveau culinaire je préfère le thé brulant et les scones...  Au niveau littéraire je préfère la foufoune gélée, le casino et les vapeurs d'alcool.... Quel courage d'avoir fait deux
textes...

Mind The Gap 08/01/2012 19:15



Merci, j'aime beaucoup ton commentaire zoé, il m'a fait sourire, finalement je les aime bien cette Lisa...



Jul 08/01/2012 17:53


Solution 1 !!!!!! Tellement poétique, tellement belle, tellement tellement ^^ Enore une suite si c'est possible !

Mind The Gap 08/01/2012 19:13



Binevenue à toi, merci pour tes encouragements, j'aimerais bien y faire une suite, on verra bien...



Emile 08/01/2012 17:47


Bravo ! J'adore ces deux versions....

Mind The Gap 08/01/2012 19:12



Bienvenue à toi et merci de tes encouragements...



Asphodèle 08/01/2012 16:38


J'aime beaucoup les deux versions, en fait j'aurais bien pris le dernier paragraphe du 2ème pour le mettre dans le premier texte ! Mais ton écriture s'affine, devient plus précise et
émouvante...si si ! C'est drôle car un de mes premiers textes de Désirs d'histoires portait sur une femme qui attendait son amour perdu dans l'Himalaya !!! Je vais te le retrouver, il était en 2
parties, ce me semble" ! Bravo pour le défi en tout cas, les deux textes sont crédibles ! Bon la foufounette en commentaires décrédibilise et encore une fois, les hommes ont du mal à élever leurs
sentiments au-dessus de la ceinture, pfff... :) "

Mind The Gap 08/01/2012 16:53



Oui mais la foufoune est minoritaire du point de vue des commentaires...merci de ton avis, si vraiment je déclenche quelque chose d'émouvant alors je vais continuer... et je lirai avec
beaucoup de plaisir ton texte avec pour toile de fond l'Himalaya qui représente pour moi l'inaccessible et le rêve....et l'élévation des sentiments justement. Tiens bizarre dans Belle du seigneur
Ariane rêve d'Himalaya elle aussi mais je sais pas ce qu'elle fume avant de prendre son bain....



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article