Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 15:00

love song

 

« This is a not a love song » est la troisième roman de Jean-Philippe Blondel que je lis en quelques mois…et je ne suis jamais déçu par ses mots. Ce livre faisait partie du Swap de printemps.

 

Voici le point de départ de l’histoire : La quarantaine conquérante, marié à une fille de la grande bourgeoisie britannique, Vincent dirige à Londres une chaîne de restauration en plein essor. Pour cela, il a dû fuir : la France  et sa province engourdie, ses parents et leur pavillon 'qui craint', son frère et sa vie étriquée, et surtout son meilleur ami, dont il n'a plus jamais pris de nouvelles. Jusqu'à ce mois de juillet où il revient dans sa ville natale pour un séjour d’une semaine en solo dans sa famille…

 

Ce livre dresse le portrait d’un homme contraint à l’exil par l’étouffement familial et une enfance ratée et qui lors de son retour, va devoir se confronter à la vérité, celle qu’il a fuit jusqu’ici. Et la force du livre de Blondel, est cette quête de vérité, sans concessions ni fioritures.

 

On retrouve les thèmes habituels chez Blondel  de l’amour (notamment le trio), l’amitié, le renoncement, la solitude…et comme souvent on arrive facilement à d’identifier facilement à l’un ou à l’autre des personnages.

 

J’avoue avoir eu du mal à rentrer dans  le premier tiers de l’histoire, « This is not a love song » me semble moins fluide et percutant que « Accès direct à la plage » ou « Et rester vivant ».

 

Il reste le style de l’auteur, à la fois touchant, sobre, vif, par fois drôle et toujours ancré dans l’humanité.

 

 «  Parfois, les enchaînements d’une existence manquent de fluidité et de cohérence. Il y a comme une sorte de fatalité à l’œuvre qui fait qu’on ne peut rien pour les gens qui vous sont le plus proches. »

 

«  Quand le danger menace, quand les questions sont trop nombreuses. Courir. Sentir les muscles se crisper parce qu’ils n’ont pas été sollicités depuis des années…le cœur qui se met à battre plus fort dans la cage thoracique. Courir et vider les images et les phrases qui peuplent la mémoire. Courir et se dire qu’il fait chaud. Courir et se sentir vivant.»

 

«  Est-ce qu’on reste responsable des gens avec lesquels on a vécu, une fois que notre histoire commune s’est terminée ? Est-ce qu’on se doit d’accompagner ceux qui nous ont accompagnés, doucement, jusqu’à la porte  de sortie de notre existence pour que leurs fantômes ne vienne plus jamais s’interposer ? »

 

«  Elle parvenait à prendre des vessies pour des lanternes et sa maison pour un havre de paix. Sa famille pour un agglomérat cohérent d’êtres humains aimants et tolérants. Papa est en haut qui fait du gâteau. Maman est en bas qui fait du chocolat. Le grand frère et sa belle-sœur sont à la cave et baisent dans les betteraves. »

 

Ce que j’aime chez Blondel c’est sa quête vers l’humain, la vérité et sa façon de faire éclater les conventions et l’hypocrisie, particulièrement au niveau familial et sentimental.

 

A découvrir si vous ne connaissez pas cet auteur, " This is not a love song " est parfait pour les vacances !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Chroniques de livres
commenter cet article

commentaires

Bene31 23/07/2013 16:59


Ca fait du bien une personnalité aussi attachante dans le milieu littéraire !

Mind The Gap 24/07/2013 09:13



Oui je suis d'accord avec toi...ça ouvre les portes de ce milieu pour nous simples lecteurs...



Bene31 23/07/2013 16:30


C'est ce que j'apprécie aussi chez lui ! Il a l'air sympa comme type en plus !

Mind The Gap 23/07/2013 16:39



Oui je crois qu'il l'est vraiment Béné...sauf qu'il a le talent et la force pour être écrivain en plus de nous...



Bene31 23/07/2013 15:04


Une amie m'a fait découvrir Blondel avec 6h41 que j'ai adoré ! Depuis je suis addict... Je me suis réservée celui-ci pour cet été en plus d'"Accès direct à la plage". J'aime vraiment son côté
humain, c'est un auteur très touchant !  Je conseille "G229" sur son parcours de professeur, pas démago du tout et émouvant.

Mind The Gap 23/07/2013 16:20



Je vais attaquer le baby sitter. 06h41 est mon livre  préféré pour l'instant...je lirai sûrement G 229 aussi .Oui Blondel est très humain et très comme toi et moi en fait, pas dans sa bulle
d'écrivain à succès...c'est appréciable ! Vraiment j'aime cet auteur.



Gwenaëlle 09/07/2012 20:05


Je vois que nous avons repéré les mêmes grandes lignes pour nos billets... Récemment, du même auteur, j'ai lu Brise Glace en littérature jeunesse qui m'a plu davantage et c'est peut-être même mon
préféré à ce jour... 

Mind The Gap 10/07/2012 08:44



J'avoue qu'en littérature jeunesse je n'y aurais pas songé mais de toute façon, Blondel est bon, c'est certain !



Asphodèle 09/07/2012 11:24


C'est amusant, Gwen aussi a fait un billet aujourd'hui sur ce livre ! Je n'ai rien lu d'autre depuis "Et rester vivant", il va falloir que j'y remédie, d'autant qu'il se lit vite !!! (en
principe^^). Pourquoi je n'ai pas reçu ta newsletter pour ce billet ??? Heureusement que je passe ! En tout cas je l'ai noté avec deux ou trois autres de lui...

Mind The Gap 09/07/2012 13:04



Oui c'est vraiment un écrivain que j'apprécie, beaucoup de talent et sans tambours ni trompètes...la newsletter a marché chez moi mais bon...


J'irai voir l'article de Gwen, je suppose qu'elle est sur ta liste de blogs...



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article