Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 00:12

lorettePremier roman en compétition pour  le cinquième  prix littéraire des hebdos en régions : «  Grâce leur soit rendue » de Lorette Nobécourt.

 

Ce livre est construit en 3 parties  distinctes.

La première partie m’a vraiment  enchantée: elle raconte l’histoire d’amour entre 2 écrivains épris de liberté et de vérité. L’auteur décrit une passion entre 2 êtres totalement différents, Unica et Roberto, mais que l’écriture rapproche. Cela se passe en Espagne dans les années 80. C’est très beau, les phrases claquent et sont parfois proches d’aphorismes et de pensées sur l’existence : «  Personne ne peut rien pour personne, personne n’a de solution…nous sommes seulement une réponse chacun à notre manière, à cette question que nous pose l’existence : qu’est-ce qu’être vivant ? » 

Des mots d’amour comme s’il en pleuvait «  Je te prendrai dans mes bras, et triste et tremblant aussi si tu l’es, je te hisserai jusqu’à un ciel de joie ».

 

Puis arrive la deuxième partie qui raconte quelques années plus tard, la jeunesse de Kola, le fils des 2 écrivains. L’action se situe en Italie Et là j’en veux à l’auteur (à moins que cela ne soit à moi-même) car je suis resté au bord du chemin. Cette partie ne fait que montrer une jeunesse fougueuse et intellectuelle à la fois. Il est nécessaire d’avoir l’encyclopédie des références culturelles plus un dictionnaire des mots compliqués pour arriver à suivre. C’est presque une démonstration de culture au détriment des sentiments et j’avoue que cela m’a gonflé…

 

La troisième partie présente Kola à la recherche de ses racines au Chili, à la rencontre de son passé et de celui de sa mère. Cette partie est plus séduisante mais trop tard, le mal est fait, d’autant que la quête d’un sens à la vie en marchant sur les traces de ses ancêtres, on a déjà vu et lu cela 100 fois...

 

Au final, Lorette Nobécourt propose une ode à la liberté et à la vie, une ode à l’amour, brillante et riche mais trop travaillée et trop intello pour être totalement honnête. Je découvre cet auteur qui a déjà publié 9 livres, peut être que j’essayerai plus tard un autre de ses romans pour affiner le sentiment partagé qui m’anime après avoir lu «  Grâce leur soit rendue ».

 

Pour terminer, un passage que je trouve magnifique…

« J’ai toujours eu peur de disparaître de ta vie, depuis que je te connais, parce que tu m’as sauvée. Je ne peux pas te dire comment ni pourquoi. Je ne le sais pas moi-même. C’est à cause de ton regard, je crois, on ne sait pas où tu es, tu es quelque part, reliée à quelque chose d’autre qu’on ne peut saisir, comme si ton visage, tout ton être était tourné vers autre chose que toi, tu vois, et que nous, on ne peut pas voir, comme si tu avais vue sur un panorama auquel les autres n’ont pas accès, et de temps en temps, mais de temps en temps seulement, tu te retournes vers moi, et je découvre dans ton regard un autre paysage de moi-même »

 

Si quelqu’un a lu cet auteur et souhaite faire partager son point de vue…

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Chroniques de livres
commenter cet article

commentaires

fabry 10/11/2011 18:26



tu veux un coup de main ? heu  , c'est peut être pas adapté comme expression !


pour les paysages , ils s'accordent tous , il s'agit bien des paysages que l'on découvre en soi , bien que , comme tout individu le paradoxe nous pétrit , les extrêmes nous
habitent  et nous réunissent à la fois



Mind The Gap 10/11/2011 22:51



Non ça ira... faut que j'assure...enfin tu me diras que les écrivains ont parfois des nègres alors pour les lecteurs...why not?



fabry 10/11/2011 17:27



Passage sublime et bien choisi , vu ton commentaire ! et si l'auteur tombait sur TON commentaire , qu'en dirait-il ?


et oui  je partage assez le fait que le sentiment amoureux nous amène à découvrir des paysages de soi même que l'on ne soupçonnait pas ; cela s'appelerait-il le "transport amoureux" , pas
besoin de billet aller-retour ni d'easy-jet ou autre selectour , ça agit tout seul il suffit d'accepter le paysage ...



Mind The Gap 10/11/2011 17:53



Oui après  certains paysages ne s'assemblent pas entre eux mais c'est un autre souci...


J'ai attaqué hier un autre livre sur un thème qui ne me branche pas du tout (la guerre de 14 an Lorraine) mais à la première page du livre j'ai pris une claque dans la tête : l'auteur a un style
hallucinant....


Par contre je suis à la bourre pour arriver à lire les 10 romans du prix d'ici le 15 janvier.


A suivre !


Bisous et merci de ton passage ici.



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article