Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 06:12

 

catch

 

C’est bientôt la rentrée…littéraire.


Branle-bas de combat chez les éditeurs !


En 2013, il s’est vendu 1.200.000 livres parus  à la rentrée de septembre, autant dire que commercialement, c’est un évènement important.


Cette année, entre fin août et mi-octobre, ce n’est pas moins de 607 romans (404 français et 203 étrangers) qui vont sortir et se battre pour être en tête des rayonnages des librairies. Sachant qu’en 2 mois, La Grande Librairie peut écouler 32 écrivains…sur 600. Et cela doit être pareil pour les autres médias. Une vraie lutte à la culture et au business aussi puisque seuls les autruchiens et les autruchiennes dissocient toujours les 2...


Et, il va y avoir du lourd : Foenkinos, Delacourt, Besson, Adam et bien entendu, Amélie Nothomb et son chapeau pour la 22 ième année consécutive, dont le nouveau roman sera tiré à 180000 exemplaires. Le tirage moyen en 2013 pour un premier jet est de 1500 exemplaires seulement (y compris les livres auto édités qui doivent plomber le chiffre) selon un étude de la BNF. En enlevant les titres auto-édités on arrive plutôt à 5000 exemplaires pour un premier tirage. Encore faut-il arriver à les vendre pour espérer un deuxième tirage.


Bonne nouvelle, 75 premiers romans seront publiés à la rentrée, ce qui prouve qu’il y a des talents pour lesquels les éditeurs sont prêts à prendre des risques parce que pour se faire remarquer parmi 600 titres, faut y croire au premier roman !


On sait que les jeunes auteurs actuels ont tendance à faire des textes courts (et tant mieux)  mais pour l’anecdote, un certain Doubrovsky publie un livre intitulé «  le monstre », qui fait 1700 pages . il a intérêt d’être bon, sinon il pourra toujours permettre de caler une armoire normande ou de trucider les beaux-parents. Ceci dit, à la page, ce livre sera bien moins cher qu’un livre de 170 pages, car les livres édités en grand format sont onéreux.


D’ailleurs, les chiffres exacts sont assez difficiles à avoir…mais selon plusieurs sources assez comparables, sur un livre vendu 20€ TTC, voici ce que toucheraient environ  les divers intervenants :

  •    Le libraire : 7€
  •   L’éditeur : 4€
  •   L’imprimeur : 3€
  •   Transport et logistique : 2€
  •   L’auteur : 1.50€
  •   Le diffuseur (intermédiaire qui fait la promotion du livre pour l’éditeur) 1.50€
  •   L’Etat : 1€

Du coup, peut-on bien vivre voire devenir riche si l’on est auteur ?  Oui à condition de vendre du livre…un best-seller peut mettre l’abri pour le reste de sa vie.  Mais qu’est-ce qu’un best-seller ?


Hé bien, pour un premier roman, 5000 exemplaires vendus  =   best-seller et en moyenne, l’auteur gagnera donc 7500€. Moins de 1% des premiers romans se vendent à 5000 exemplaires...beaucoup sont plus proches des 500. 

 

Pas de quoi se pâmer….les phénomènes d’édition comme par exemple,  Le Confident, d’Hélène Grémillon, premier roman vendu à 400000 exemplaires (en fait 50000 à l’origine, le reste étant dû au format poche) représentent un pactole rarissime ! Il  faut dire que cette histoire est fantastique, un premier roman parfait ou presque. 


J’achète rarement des livres à la rentrée littéraire, mis à part pour quelques auteurs chouchous et encore souvent j’attends.  Je n'en reçois pas non plus gratos dans ma boite ux lettres contre un article de promotion à  faire...la confidentialité d'un blog à ses inconvénients...mais bon je crois que je vais me payer le nouveau Gaëlle Josse en septembre et aussi un premier roman qu lequel je flasherai en librairie.

 

Bonne rentrée littéraire aux 607 écrivains en lice...sans les livres comment vivrions-nous?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 06:12

 

griffe 2

 

J'inaugure cette série d'articles avec des mini coups de griffe, histoire de me faire les ongles!  je m'en vais  donc vous avouer quelques petits trucs qui  m' agacent ! 

 

Oui parfois ca m'énerfe...j'ai le syndrome Helmuth Fritz...Arh c'est la guerre ! J'adore ce titre et ce clip très drôle, le parfait personnage de type loser...

 

Donc ça m'énerfe...

  • Tout à coup, mesdames, un inconnu (ou votre homme, votre amant, votre amoureux transis...cela ne nous regarde pas ) vous offre des fleurs, c'est l'effet magique d'Impulse !  Chouette alors, l mais en fait le bougre  vous offre des cadavres de fleurs ! Les fleurs sont belles dans les jardins, la campagne, les champs, mais dans un vase, on offre de la matière morte ! En plus, on tue   les fleurs quand elles sont les plus belles, c'est un peu comme si on mettait une balle dans la tête à une femme de 30 ans (qui est parait-il le plus bel âge pour la femme). Alors faites vous offrir de la vie, des plantes vertes ou la visite d'un beau jardin ou pour les plus riches d'entre vous, faites vous offrir un jardin mais pas des bouquets de fleurs mortes, ça m'énerfe !
  • La génération Goldman : en 2012 et 2013, Génération Goldman fait partie des meilleures ventes de disques en France. J'ai beaucoup aimé le père Jean-Jacques mais là, c'est vraiment nase de chez nase. Des interprétations lisses et monocordes, des musiques asseptisées, ils auraient dû appeler ça Génération Gold nase. Rien à sauver ou presque, je vous épargne la liste des chanteurs et chanteuses, seul Christophe Willem sort du lot quand je vois le listing  et encore je me demande ce qu'il est venu faire dans ce projet ! Bref ça m'énerfe !
  • Les leggings et les bottes (pas forcément en même temps hein ! ) : je ne supporte pas, les leggings c'est hypocrite et les bottes ça fait pêcheur, cavalier, l'amour est dans le pré  ou racoleur...enfin ça s'explique pas mais ça m' horripile. En 2017, je suis prêt à voter pour la candidat à la Présidence de la République qui proposera de fixer un taux de TVA spécial de 3200% pour les leggings et les bottes ! Oh que ça m'énerfe !

Voila, que des problèmes existentiels comme vous le voyez , les temps sont durs !

 

Ceci dit, J'espère pouvoir proposer d'autres articles sur un seul thème qui me tiendra  peut être plus à coeur.

Soyez indulgent(e)s, c'est le premier article de cette catégorie " coup de griffe" .

 

Merci à Aspho pour le joli logo...

 

 

 

 

Repost 0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 11:42

boeufs

 

Les bœufs ont gagné face à l’Ukraine hier au soir, ils sont donc qualifiés pour le prochain mondial qui se déroulera au Brésil. Ouf, la France respire…bravo les bœufs ! 

 

Hier tout le monde pariait qu’ils allaient perdre et les enfonçait : ce soir au grand journal de Canal plus, Antoine de Caunes devrait donc présenter l’émission an anglais, la miss météo devrait présenter sa chronique à poil (elle portera  un déguisement style fourrure vous pensez bien, une paire de sein à la télé à 20h…oh mon dieu ! Quelle hypocrisie ! ).et le chanteur d’IAM  s’est engagé à revenir chanter un titre de Johnny Hallyday. C’est drôle non ? Ce soir ils seront des héros...alors qu'hier on leur crachait au visage...

 

Cette victoire des bleus c’est une super nouvelle pour la France : Cela va doper les ventes de pizzas, de télévisions, de tee-shirts, de clopes et d’alcools en tout genre…merci les bœufs !

 

Et pour certaines d'entre vous  c’est un super bon plan, vous allez être débarrassées de vos hommes pendant 3 semaines, bon enfin peut être.

 

Pour les femmes en général (les autres, pas vous...)  c’est génial : à elles les soirées entre filles, papotages en règle et réunions  sex toys.


Pour certains hommes aussi c’est une super bonne nouvelle, les nombreuses soirées coupe du monde sont l’occasion rêvée pour séduire les femmes esseulées. C’est le moment rêvé pour avoir des aventures extra conjugales et pour celles qui ont déjà un amant, de le voir plus souvent. Bravo les bœufs, merci les bœufs !

 

Mais je vous entends penser que cet article est une escroquerie, vous n’apprenez rien de nouveau.

 

Erreur car j’ai une révélation à vous faire, une exclusivité MTG.


Je connais la raison de la victoire des bœufs hier au soir. Ce n’est pas un gros chèque, ils sont blasés, ce n’est pas un changement de Caransac en Dragibus…non c’est le Brésil.

Au Brésil on pratique le culte du corps et donc  se trouvent là-bas des escort girls de luxe aux formes sculpturales, peut être les plus canon au monde.

 

Le sélectionneur, Didier Des Champs, leur a probablement  promis un pass VIP de trois semaines avec escort girl de luxe à volonté. Voilà la vraie raison. Faut les comprendre aussi, on leur a interdit la pute de luxe à Paris, mettez vous à leur place!

 

Et autre révélation, les 22 membres de l'équipe  voulaient signer la pétition des 343 salauds en faveur de la prostitution mais voilà, 343 signatures et 22 croix, ça aurait fait tâche non ?

 

Oui je sais, c'est méchant, c'est petit, c'est mesquin...I' m bad...je suis mauvais, mauvais, oh oui je suis mauvais...

 

Et  pardon aux boeufs, c'est pour eux que c'est vraiment dur!

 

Repost 0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 06:12

disque or

 

Je suis tombé sur ce classement des 10 artistes francophones ayant le plus vendu de disques dans le monde depus 1968, date à laquelle on a commencé à estimer ou compter les ventes de disques.

Voici donc le top 10:

 

  • 10) Claude François
  • 9) André Verchuren
  • 8) Salvatore Adamo
  • 7) Mireille Mathieu
  • 6) Jonnhy halliday
  • 5) Dalida
  • 4) Charles Aznavour
  • 3) Céline Dion
  • 2) Tino Rossi
  • 1) Nana Mouskouri

 

Alors là, il faut que je sorte le tracto pelle et que je ratisse un peu tout ça au peigne fin !

 

Premier constat, dans ce palmares, on a 40 % de chanteurs morts, 50% de moribonds et...oh mon Dieu, la seule qui a la pêche c'est Céline Dion...non d'un caribou, on a pas fini d'en  baver, encore qu'elle soit  marrante la Céline dans son genre.

 

Tino Rossi, c'est de la triche, Noël revient chaque année...et des générations de gosses ont été traumatisés par son Petit papa Noël...dont moi. Lui il s'en fout, il s'est fait la malle  avec Catarinetta la belle (tchi tchi).

 

Dalida et Calude François, ils me sont sympathiques parce qu'ils ont lancé le disco chez nous et que sans eux, les mariages seraient impossibles ? C'est atroce les mariages, avec les extractions dentaires et aller chez Ikéa, il n'y a pas pire...sauf à écouter un duo Christophe Maé / Zas ou a subir un stiptease de Mireille Mathieu sur le pont d'Avignon...oh mon Dieu  avec Adamo en fond sonore qui  lui dirait " vous permettez madame, que je laisse mes mains sur vos hanches "...oh mon Dieu !

 

Charles Aznavour, respect...je n'aime pas sa voix et je ne ressens pas grand chose en l'écoutant mais il a fait des chansons très fortes, il a de grands textes et ne ressemble à personne d'autre. Il restera dans les mémoires.

 

Johnny Halliday, respect aussi même si je peux pas...une immense carriière, le seul mythe encore vivant enfin je crois puisqu'il est en tournée !

 

Mais le plus étonnant dans ce classement  c'est Nana Mouskouri...Vous allez hurler mais pour moi c'est la "nana" qui faisait la pub pour le désodorisant à chiottes quand j'étais petit...Wizzard ! Impossible de me rappeler  une autre chanson d'elle que " Quand tu chantes Wizzard" !

 

Je ne sais pas vous, mais quand je vois ce classement, j'hésite entre 3 options:

  • M'exiler musicalement en Suisse allémanique  pour n' écouter que du Yodle et Stephan Eicher
  • Demander la nationalité russe...non il parait que Mireille Mathieu et Patricia Kaas y vont souvent...
  • M'abonner à " Nous deux" ou " Notre  temps" .

Ou sinon me mettre à boire. Pour oublier!

 

 

 

Repost 0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 06:12

Gavalda

 

L’article que vous allez lire est un peu inhabituel ici, déjà par sa longueur mais aussi par sa tonalité.

Le point de départ a été l’un des articles de Jeanne qui indiquait que les critiques s’étaient déchaînés sur le dernier roman d’Anna Gavalda «  Billie ».
Je ne lis pas les critiques des professionnels de la profession, pas même celles de Frédéric  Beigbeder que j’apprécie pourtant beaucoup.

Mais là, j’ai été voir, par curiosité et je dois dire que Jeanne avait raison. Beaucoup de critiques massacrent Anna Gavalda, trop contents de pouvoir la trucider à travers son dernier livre.

Je viens juste de finir «  Billie » et comme j’ai aimé le livre sans toutefois lui porter un interêt aussi fort que pour Ensemble c’est tout ou La Consolante, ma chronique paraîtra dimanche 27 octobre.

Je ne parle ici que de ce que j’aime, c’est ma ligne de conduite pour le blog.

Je vais faire une exception aujourd’hui.

Parmi les critiques assassines de «  Billie » il y a celle-ci qui m’a profondément énervée.

Alors j’ai eu envie de faire comme son auteur, de lui tirer dessus sans  trop de discernement et en utilisant les mêmes armes  lui dire que je n'aime pas  sa critique mais alors pas du tout.

Il s’agit de la critique de Jérôme Garcin, que vous pouvez lire en cliquant ici, ce qui vous permettra de comprendre la suite.

 
 
Monsieur, 
 
J’ai lu votre critique du dernier roman d’Anna Gavalda, Billie, sur le site Internet  du magazine presse dont vous animez le service culturel. Vous me pardonnerez,  mais je ne vous connaissais pas. J’ai donc été me renseigner  sur Wikipédia et  je vois que vous êtes également écrivain et animateur d’une émission de radio culturelle diffusée sur une radio publique depuis très longtemps.
 
Vraiment, je dois utiliser  trop de temps à lire des auteurs inconséquents ou à bloguer pour être   passé à coté de votre travail, veuillez m’en excuser.
Mais votre critique ne me donne pas du tout envie de vous lire.
 
 En effet, je n’aime pas  le ton et le style de votre charge sur le dernier livre d'Anna Gavalda, Billie.  Il s’agit d’un règlement de comptes en bonne et due forme et d’un déferlement de mauvaise foi qui ne repose sur rien. Je ne sais pas comment sont vos livres, mais  je trouve votre critique  vraiment mauvaise. Comment quelqu'un qui occupe une place comme la votre peut-il écrite une chronique aussi nase qui ne décole jamais du niveau zéro?
 
Vous dites qu’Anna Gavalda a généré 32 millions d’euros de chiffre d’affaires…étrange de placer cette information dans le milieu de l’édition où l' on compte en exemplaires vendus. C’est vrai que plus de 7 millions de livres vendus en seulement 6 titres (hors livres jeunesse) cela peut faire baver. Mais voilà, Anna Gavalda n’est pas aussi prolixe que vous…6 livres  en  14 années mais disons qu’elle a un public plus large, celui que vous  semblez mépriser depuis votre petit temple étriqué. Le succès est-il forcément synonyme de médiocrité?
 
Pourtant, vous devez être un auteur à succès : Je vois que vous arrivez  à publier quasiment un livre par an depuis 2004 chez une grande maison d’édition dont le comité de lecture et de sélection effraye même les écrivains aguerris.
Pour arriver à convaincre cet éditeur chaque année, vos œuvres doivent être magistrales, exceptionnelles,  je ne vois que ça comme explication... Anna Gavalda avait selon vous  un « petit charme »  dans ses romans passés, mais le vôtre doit être inégalable pour publier autant...

Mais permettez-moi d’en venir  à votre critique.
«  Un roman écrit en Verlan ». Il doit y avoir dix mots en tout écrits en Verlan  dans le livre d'Anna Gavalda,  c’est un peu léger comme accroche non ?
 
Ensuite vous êtes visiblement fâché de rencontrer les mots « saloperie, merde, chaudasse, putain ». Certes, nous étions  habitués à un langage plus châtié  avec Anna Gavalda, je vous le concède, mais bon nous sommes en 2013 et c’est  Billie qui parle , la jeune fille paumée. Vous avez le droit de penser que son livre est « une putain de saloperie de cata à vous trouer le péteux » en recopiant les mots d’Anna Gavalda. Peut être a-t-elle juste  essayé de décoincer les balais des postérieurs de l’intelligentsia littéraire et culturelle mais visiblement elle a raté son coup.
 
Vous dites encore à la fin de votre texte : « Un sketch de Muriel Robin écrit par Martin Hirsch  période Emmaüs ». «  Une mixture informe du « Petit Prince de Saint-Ex et du Merci la vie de Blier ».  Ha oui, Billie parle à une étoile…je vois...il en faut des idées pour pondre un truc pareil…même moi qui suis peu cultivé et qui ai commencé à lire sur le tard, j’aurais pu penser au Petit Prince.

Quant à Muriel Robin et Martin Hirsch, je sens du mépris  pour les petites gens qui pourtant sont aussi vos lecteurs parce que certains d’entre eux achètent le magazine de  presse qui vous fait vivre. Il faut tolérer les livres populaires sinon  il fallait aller diriger le service culturel  d’un magazine intello fait par  des intellos qui gardent leur temple de manière à ce que la culture reste élitiste et s’adresse à une poignée d’élus. Vous avez dû vous tromper de magazine, voilà tout !
 
«  N’étaient des  scrupules professionnels démodés, on n’aurait pas dû aller jusqu’au bout. »
Moi je crois que pour faire une critique constructive et argumentée, il faut avoir ce genre de scrupules et lire le livre en entier.
Si vous l’aviez fait, vous auriez vu que le livre faisait 223  pages et non 222 puisque la dernière page de chaque chapitre n’est pas numérotée.
 
De même, si vous aviez au moins lu la page 17 vous auriez vu que l’action ne se passait pas en Ardèche mais en Lozère. Que vous ne sachiez pas que le parc naturel des Cévennes se trouve majoritairement  sur les départements du Gard et de la Lozère, soit, on ne  vous demande pas d’être bon en géographie française d’autant plus qu'une partie de l'action   se déroule hors du périphérique parisien et du  Boulevard Saint-Germain et qu'Anna Gavalda ose tailler un costard à certains parisiens...

Mais  la   nuit en question relatée dans «  Billie »  se passe en Lozère et pas en Ardèche,  et ce genre d’erreur est pour le moins troublante. Voire impardonnable pour un lecteur attentif. D’autant que cette information figure bien dans " l' introduction calamiteuse" qui a suscité votre courroux et sur laquelle vous basez votre diatribe, vous êtes donc supposé l'avoir lue attentivement.
 
Oui c’est au minimum troublant. Et s’il faut blâmer des scribes obscurs qui vous macheraient le travail de chroniqueur  eh bien, utilisez votre vindicte pour les blâmer, demandez-leur de lire le livre avant et en entier ! Et d’argumenter un peu plus sérieusement, ne serait-ce que par élégance, élégance dont vous semblez être en carence…

Je conçois qu'il est difficile d'être bon partout, auteur, critique, animateur, membre d'un comité de lecture, journaliste culturel, ça fait beaucoup pour un seul homme et quand on est à la fois juge et partie, le jeu finit toujours par être un peu biaisé de toute manière!

 
« Grave pourave »  , votre critique ! Rien à sauver ! A part nous-mêmes en prenant   nos jambes à nos cous ! Et paradoxalement, vous donnez envie    d’acheter le dernier  Anna Gavalda à ceux qui hésiteraient.
Non seulement vous prêchez dans le désert mais encore je trouve  votre sermon plutôt consternant !
Repost 0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 08:22

femme gants

 

"Au temps des Favorites  autant de réussites pour l'homme qui derrière a...une "belle" qui s'affaire...à faire...de leur vie un empire..."

 

Ainsi commence une chanson de Mylène Farmer, très axée sur le rôle des femmes (Fuck Them All...c'est le titre de la chanson).

De fait, on dit souvent que dans l'ombre de  chaque grand homme se cache une femme...

 

Pourtant certains grands hommes n'ont pas été tendres avec les femmes.

 

Etaient-ils provocateurs, machos avant l'heure, mysogines, femmophobes?

 

Avaient-ils peur des femmes ou  avaient-ils été malheureux par leur faute?

 

Etaient-ils des provocateurs?

 

Je ne sais pas répondre à ces questions, je n'ai jamais lu aucun de ces grands écrivains...mis à part un peu Baudelaire, sans conviction ni vibrations.

 

A vous de juger à travers quelques citations...

 

Aimer les femmes intelligentes est un plaisir de pédéraste.
Charles Baudelaire.

 

Le meilleur moyen de faire tourner la tête a une femme, c'est de lui dire qu'elle a un joli profil.

 Sacha Guitry.

 

Celui qui cherche une femme belle, bonne et intelligente, n'en cherche pas une mais trois.
Oscar Wilde

 

Elles n'ont jamais rien a dire, mais elles le disent d'une façon charmante.
Oscar Wilde

 

Les hommes utilisent leurs jambes pour marcher, les femmes pour faire leur chemin.
Balzac.

 

Ne vous vengez pas d'une femme, le temps s'en charge pour vous.
Claudel

 

Les femmes ressemblent aux girouettes : elles se fixent quand elles rouillent.
Voltaire.

 

Je vois des mémères dans les stations de sports d'hiver qui feraient mieux de faire l'avalanche que du ski.
Frédéric Dard.

 

Et comme toute fin est un début et réciproqiement, voici la mise en garde de Mylène Farmer dans une autre chanson (Méfie-toi).


Méfie-toi des puissances
Méfie-toi de l'aisance
Au jeu du corps à corps
L'esprit est bien plus fort
Méfie-toi des puissances
Des vierges sans défense
Leurs forces sont subtiles
La force est féminine

Et quand l'esprit, frappe
C'est un fouet qui, claque
Méfie-toi quand même
C'est la onzième, lame
Majeur est, l'arcane
Vierge iconoclaste
Dieu, que l'icône est classe

 


 

 

 

Repost 0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 13:30

télé

 

Quoi ne neuf docteur à la télé pour cette rentrée ?


Petit préambule, je regarde très peu la télé, je n’ai que les chaînes de la TNT mais je ne fais pas partie de ceux qui accusent la télévision de tous les maux. C’est facile de tirer à boulets rouges sur la télé quand tout va bien dans sa vie, qu’on est pleinement heureux. Mais quand on est dans la merde, la solitude et quand on devient vieux, la télé est un mal nécessaire.

 

Ceci dit je me penche rapidement sur les émissions de rentrée  et je vois quoi ? Ben pas grand chose de nouveau justement!

 

 

France Télévision : Michel Drucker est encore là!!! . Ouf on est sauvés. Idem pour Julien Lepers, toujours là avec ses fiches jaunes, son air con et sa vue basse. Ouf sauvés pour nos vieux.  Georges Pernoud aussi (j’ai beaucoup regardé Thalassa, beaucoup et encore vendredi dernier). Ouf vraiment sauvés et en plus il peut rediffuser les mêmes sujets, de toute façon à 21h30, les vieux dorment devant la télé, et Georges peut continuer à faire le tour des océans aux frais du contribuable...mais respect, il est fort le bougre.
Au fait, vous avez vu les pubs après «  Questions pour un champion » : couches urinaires, sonotones, douches sécurisées, pommade pour les pieds secs…. Bon on échappe à la crème anti hémorroïdes car c’est l’heure du repas…ça ferait pas classe !! (Ceci dit ça m’est arrivé alors que j’étais un fringuant trentenaire mais je suis certain que vous ne voulez pas connaître les détails).
Ils ont enfin arrêté Taratata  qui coûtait un bras pour 200000 spectateurs. Bien fait pour Nagui, ça lui apprendra a faire de l’élitisme musical et à passer 1h30 à se regarder le nombril et à lécher les bottes de ses invités au lieu de ne faire que du live. C’est la crise sur France Télévisions. Ils ont gardé  La Grande Librairie…là aussi c’est 200000 spectateurs mais on est sur de la littérature, c’est plus logique. Mais même avec ses jeux de lunettes, François Busnel qui est pourtant très bon ne sera jamais Bernard Pivot. Pivot lui, aurait reçu Marc Lévy mais Busnel il est pas prêt, Nothomb ou Foenkinos ça va encore mais faut pas pousser non plus…on sent bien parfois qu’il peut pas faire autrement.

 

TFI : je sais même pas, j’ai pas envie de savoir, je ne suis pas une ménagère de moins de 50 ans. Toujours les mêmes tronches aux JT que je ne regarde pas et à la météo que je ne regarde pas non plus : Toujours les 3  mêmes vieux croûtons…Il faut lui dire à Evelyne  Dhéliat que les speakerines n’existent plus et à Catherine Laborde qu’on dirait un croque- mort avec ses expressions du visage et ses tenues plus moches que quand  le temps est moche!

 

M6 :  (et pas M suce comme disaut Super Nana...vous ne devez pas savoir de qui je parle...warf)  on veut toucher la ménagère mais si possible de moins de 50 ans : Bon sang de bon sang, c’est l’automne et il y a encore «  l’amour est dans le pré ». Je rappelle que ce titre est une contrepèterie de «  l’amer est dans le prout »…bref ça sent la bouse. Et c’est pas fini après il y a une nouvelle émission sur les problèmes de couple et ils ont même  ressuscité Super Nanny mais  maintenant elle sont 2…on sait jamais dès fois qu’il y en ait une qui clapse avant la fin de la saison, vaut mieux assurer.

 

Canal Plus enfin…le nouveau Grand Journal avec un ancien jeune Antoine De Caunes. C’est toute ma jeunesse « Nulle Part Ailleurs » avec Gildas et José Garcia…mais là c’est ringard, il faut lui dire que c’était il y a 20 ans ! Et du coup, hop, ils ont dégagé Daphné Burki. Normal, elle est jeune, jolie, fantaisiste, a le rire un peu gras, est un peu fofolle excentrique…une bourgeoise délantée, la seule nana qui arrivait à faire passer Denisot  pour un mec encore pas trop ringard et décati. Du coup elle anime une émission, le samedi midi sur les médias, à un moment où personne n’écoute, il fallait bien boucher le trou, ils ont dû l’embaucher pour 2 ans, c’était moins compliqué que de la virer.

Il reste heureusement «  Le Petit Journal » de Yann Barthès. Je suis fan, j’adore cette mauvaise fois permanente, ce côté irrévérencieux et sale gamin et l’air de rien ils arrivent parfois à montrer l’autre coté des choses.

 

Allez ça fait du bien de râler, j’ai fini, vous devriez vous y mettre…

Repost 0
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 08:45

diablotin

 

Aujourd’hui c’est l’Assomption . On célèbre nationalement  la montée au ciel de la vierge Marie.


Alors comme seulement 5% des catholiques français sont encore  pratiquants, voici les explications objectives  de Mind the Gap (je ne crois en rien)  sur cette fête religieuse.

 

Tout d'abord, Il ne faut pas confondre l' Assomption et  l’Ascension  qui célèbre la montée au ciel de  Jésus. D'ailleurs Jésus est monté au ciel après résurrection alors que Marie non  (sauf erreur de ma part elle est montée au ciel sans rescuciter).

 

Pour tous les  fonctionnaires et la majorité des salariés,  ces fêtes religieuses représentent deux jours fériés qui se profilent  et à vrai dire je préfère de loin la fête de Jésus à celle de sa mère.

En effet, l’Ascension est toujours un jeudi ce qui signifie qu’on fait le pont le vendredi. L’ Assomption par contre, parfois c’est un samedi ou un dimanche…les femmes décidément sont moins coopératives que les hommes.

 

Ensuite, Il ne faut pas confondre l’Assomption et la conception, qui est l’acte permettant de donner naissance à un être humain.

Vous savez sûrement  que la vierge Marie est aussi l’Immaculée conception. C’est à dire qu’elle est parvenue à concevoir le petit Jésus sans être maculée, tâchée si vous préférez, par la semence masculine.

Alors là, chapeau bas les femmes...

 

C’est a partir de là que gamin, à 11 ans, j’ai commencé à penser que le curé  me prenait pour un con au catéchisme…et j’ai arrêté dès que j’ai pu le faire parce que sa réponse n'était pas convaincante. Et pourtant j'avais beaucoup de discussions avec ce curé là, un vrai homme bon. 

 

Mais n'allez pas croire que je blasphème : Je suis baptisé, communié et confirmé. Pas confessé, je le fais un peu tous les jours en bloguant, c'est pareil et franchement, il y a ni la clim ni à boire au confessionnal et même pas le wi-fi.

 

Je continue l'exploration des  sacrements

 

Le mariage religieux, non merci.

 

L 'ordination en tant que prêtre est peu probable   étant donné l'abstinence  imposée ou supposée (même avec internet en accès libre)  les revenus incertains,  les fringues à porter pas très glamour en général,  sans compter qu'il faut se lever tôt pour la messe et que le vin est souvent de la piquette.

Pourtant je suis presque  un enfant de coeur, vous ne pouvez pas dire le contraire.

 

Quant à l'extrême onction, le plus tard possible, merci.

 

Je me suis égaré dans mes propos...

 

Je reprends : Il ne pas non plus faire de confusion entre Assomption et consomption.

La consomption, c’est vraiment pas bon, c’est quand on devient tout maigre, juste avant la mort, notamment, lorsqu'on est atteint de tuberculose...c'est alors qu'on se met à prier, n'importe qui ou n'importe quoi parce qu'on doit flipper sa race.

 

Enfin,  ne confondez pas consomption et consommation. La consommation à outrance peut entraîner la consomption de votre compte en banque  voire de votre corps et de votre esprit.

 

En conclusion, pour sauver votre âme, j’ai le remède parfait :  restez ici tant que le bar est ouvert, ça coûte rien   de côtoyer le diable !


Soy El Diablo !



Repost 0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 00:12

face à la mer

 

 Célestine dans un précédent article parlait du principe de réalité et en  commentaire je lui disais qu’en ce moment,   c’était un sale temps pour les rêveurs...

 

Je dois vous avouer que depuis quelques temps, je suis un peu secoué , comme dirait le capitain speaking, «  mesdames et messieurs, nous traversons une zone de turbulences, veuillez regagner vos sièges et rester attachés ». Alors je m’accroche au cocotier mais j’ai du mal à bloguer. Déballer ses soucis sur la blogosphère publique n’est pas mon truc, certes écrire est une thérapie, mais surtout pour les écrivains. Donc heureusement qu’il y a les livres et la musique qui me permettent de rédiger quelques chroniques sans cela, je crois que j’aurais laissé tomber ce blog et pourtant j'aime ces échanges avec vous. Masi ne peut-il y avoir que des chroniques de livres ou de musique?  Et puis, un blog peut-il être sans fin (ou sans faim...)?

 

La  crise du milieu de vie existe bien, on croit que ça n’arrivera qu’aux autres mais non, elle finit par nous arriver, seul le moment et l'élément déclencheur sont différents d'une personne à l'autre.

J'en parlais il y a quelques mois à un docteur qui a beaucoup d'humour et qui me disait , "attendez , vous allez voir  la crise de la cinquantaire, je suis en plein dedans, c'est pas mal non plus..."

Tout ça est terriblement banal…chez les autres...mais pour soi-même ça l’est moins puisqu’on passe la majeure partie du temps à se regarder le nombril.

 

Je reviens à mes moutons (égarés dans un bout du monde en Irlande si possible)  : le sale temps sur l'état du monde...le sale temps pour les rêveurs. Quand on n' est pas trop bien, on a tendance à regarder davantage la télé, c’est passif, ça lobotomise les neurones.

Et du coup, on tombe sur l’actualité, les nouvelles du monde…et là j’invente rien c’est quoi le monde ? La Corée du Nord qui fait comme si on était encore au dix neuvième siècle, les nuages chimiques en Chine et radioactifs au Japon, l’Europe qui fait faillite pendant que l’Afrique continue de crever,  les politiciens qui sont corrompus, les extrémistes de tout poil qui prolifèrent,  les jeunes qui sont au chomâge, les lasagnes qui sont au cheval, les émissions à sensation qui enterrent leur candidats et leurs docteurs,  la nature qui décline, les milliardaires qui pullulent , les maladies qui déciment et j'en oublie des tonnes et des tonnes.

 

Il manquerait plus que Katy Perry ait des faux seins !

 

Du coup, y'en a  marre de voir  tout ce merdier dans lequel on est embourbés bien malgré nous. Personne n’a voulu tout ça et pourtant on y est. Le principe de réalité , ce coup ci on ne peut plus faire comme si tout allait bien.   Même l'ancien pape s'est barré avant la fin...c'est pour dire, ça va vraiment mal.

 

Alors oui  je le redis ( on radote en prenant de l'âge) : sale temps pour les rêveurs !

 

Moi je bouquine  et je programme les prochaines escapades pour les vacances, je pense à la mer, à l'océan. Parfois je lis des guides de tourisme comme  le Routard même pour des pays où je n’irai jamais…juste pour m’évader.

Et puis je lis des romans, tous ceux qui parlent de la solitude humaine et de la vacuité de l’existence m’interpellent.  Les grandes histoires romantiques et romanesques aussi, chacun sa fuite, chacun ses parenthèses...

 

Mais bon tout cela n ’est pas grave, mardi soir,  le PSG a fait match nul face à Barcelone, ouf, on l’a échappé de peu...

 

Pour terminer, un peu de rêverie mélancolique  avec quelques mots de Mylène Farmer...ça peut pas faire de mal après tout...

 

L'aube a comme un goût de brume
Mais
Tu ne le dis pas !
L'espérance se dénude
Mais
Tu ne le dis pas !
Et là
Que n'ai-je un pinceau d'écume
Pour peindre un au-delà
Moi
Je sais bien pourquoi la lune n'a
Plus le même éclat

 

Repost 0
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 00:12

peur

 

Je flippe ma race depuis quelques temps…j’ai peur, je veux pas mourir même dans trente ans, même dans  plus  longtemps. Vous autres, mourrez  si vous voulez, mais pas moi, il faut une exception.

 

Je ne veux pas et puis c’est tout. Avant j’y pensais pas mais je finis par vieillir et à force de vieillir et de traverser des turbulences ben j'y pense et puis j'oublie (c'est le vie c'est la vie) .

Voilà tout. C’est très flippant.  Il se passe quoi après, je crois en rien...

 

Je veux pas passer de l'autre coté, , même dans trente ans  parce qu’il y a trente ans, je n’avais jamais été en Corse, je ne connaissais par Londres, Venise, l’Irlande, l’Ecosse…Katy Perry existait à peine, Charlotte le bon n’était même pas prévue au programme, j’avais pas encore été étudiant,  je n’avais pas lu Les Hauts de Hurlevent ni Belle du seigneur, je ne savais pas qu’un jour je ferai partie de la blogosphère où l’on croise sur Internet des humains en liberté, je n’avais pas encore eu d’amis, ni d’éjaculation auto procurée (quoi que…à treize  ans…si ça se trouve me souviens plus  ), je n’avais pas rigolé  à en pleurer ni pleuré à en rire,  ni goûté de Sauternes et surtout,  je n’avais pas encore rencontré la Douce  et comme vous le voyez en lisant ce blog, ç’est pas facile tous les jours de vivre avec moi.

 

L’amour ne résout pas tout hélas, il ne suffit pas à ne plus penser à sa propre mort. Il ne suffit pas à arrêter le temps, il ne suffit pas à être heureux en soi ou à s’aimer soi même, mais être aimé reste un luxe.

 

Alors merde, je veux encore de la vie pour  au moins toujours. Ils font quoi les chercheurs à qui on donne des sous ? Ils se construisent des maisons aux Bahamas ou quoi ? Hé les mecs cherchez pour que je ne me fane pas, mais  cherchez bordel de merde !

 

Chez Loréal et Clarins c’est tous des branleurs, ça marche pas, ça cache la misère et entretient l’illusion. Alors les vrais chercheurs cherchez s’il vous plait, parce que je le vaux bien !

 

Pourquoi ne suis je pas un arbre bicentenaire ou un simple papillon  libre au vent ? Il se passe quoi dans ma tête de mule pour que je pense à prendre le temps d’avoir peur de mourir ? Vous Y pensez vous parfois ?

 

PS: N'oubliez pas de soutenir la recherche par vos dons... 

Toujours pas envie de donner des sous pour la recherche?

 
 

 

 

Repost 0

Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article