Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 06:12

soleil

 

Voici ma participation à l'atelier des plumes d'Asphodèle, sur le thème du feu. Les mots proposés aujourd'hui sont : Chaleur, soleil, jeu, âtre, glace, bois, passion, fascinant, brûler, enfer, flammes, braises, purifier, intense, syncopé, secousse, sable.

 

J'ai transformé intense en intensité, ce qui me vaudra un bon coup de règle mais tant pis...

 

 

 

Juste avant qu’elle ne décide de le transformer en braises de bois consumé dans son  âtre, on pouvait lire dans le journal intime de la lune : «  Je brûlerai dans les flammes de l’enfer, perdue pour des millénaires. Soudain tout s’éclaire, c’est dans sa lumière que j’ai goûté la chair »

 

Un soir d’intense chaleur,  le soleil fit fondre la glace et devint l’amant de la lune.

Il remarqua tout de suite le coté solaire de l'astre lunaire, et le trouva littéralement fascinant.

La lune elle, fut subjuguée par le coté pierrot lunaire du soleil, peut être à cause de ses demi-lunes (être en orbite en permanence finit par rendre presbyte).


Il n ‘en fallut pas plus pour donner naissance à  la plus torride des passions dans l’univers.

 

Mais dans l’espace, pas facile de raccourcir les distances et le temps.

Comment atteindre l’extase en jouant au chat et à la souris ? Quand le soleil se couchait, la lune se levait, quand l’un brillait, l’autre s’assoupissait.

Les deux amoureux s’organisèrent alors  pour que leur passion ne soit   ni un jeu  pieux ni un château de sable.

 

Le soleil remarqua que la lune était une cérébrale, capable de prendre du plaisir à distance.

Il missionna donc  les arc-en-ciel et les étoiles filantes lorsqu’ils sont le moins occupés, au printemps et à l’automne. Les arc-en-ciel firent passer à la lune des photos du soleil prises sous tous les rayons et leur prisme excita la lune. Les étoiles elles,  lui transmirent les mots doux et brûlants  pour stimuler son imaginaire.


Et cela marcha, la lune se caressa en pensant à son ange astral et elle atteignit l’orgasme.

 

C’est là le paradoxe de l’équinoxe. Les grandes marées d’automne et de printemps  ne sont que le résultat de l’intensité orgasmique de la lune. Les ondulations fiévreuses des vagues  dans l’océan   ne sont dues qu’aux secousses syncopées de la lune.

 

Le soleil, lui, n’était pas trop  cérébral.

Il sentit monter en lui un désir croissant de lune.

Il avait besoin d’être proche de sa maîtresse pour pouvoir prendre du plaisir. Il devint nécessaire pour lui  de se superposer à la lune, de la recouvrir et de la prendre.

Ainsi quand vous voyez  une éclipse de lune, c’est que le soleil fait l’amour avec la  lune.

 

Mais ceci ne suffit pas au soleil :  prendre du plaisir n’est pas systématiquement synonyme de jouissance.

 

Lorsque le soleil atteint l’orgasme total, et parfois il y arrive,  il est pale, totalement vide de sa substance de feu, il  ne peut même plus  briller.

Alors  que la lune, elle, est  resplendissante, scintillante,  totalement pleine.

 

Y penserez-vous  lors de la prochaine éclipse du soleil ?

 

plumes nouvelle version

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Textes
commenter cet article

commentaires

Jeanne 30/12/2013 21:45


et ben dis donc , tu as toujours une sacrée aptitude à bouleverser les astres !


quelle imagination MTG


j'aime cette chanson aussi , sacré débit le Trenet , faut suivre


Je te souhaite une bonne fin d'année et promis je reviens en 2014


 

Mind The Gap 31/12/2013 10:00



Merci Jeanne...peut être tu finiras l'année en chansons...à 2014 alors !



Pierrot Bâton 29/12/2013 21:41


N' en voilà d' une belle explication que je pourrais donner à mes petiots !!!


Et puis ...j'adore cette chanson là!


Et puis, voui: faut que tu écoutes Bobby Lapointe mais pour certaines chansons, tu auras besoin du texte (je suis né au Chili par ex ...)

Mind The Gap 30/12/2013 08:24



Je me doute pour Lapointe qui jouait avec les sonorités de la langue, enfin pour le peu que je connaisse, il pourrait me plaire car il à l'air bien barré cet homme là !


Les sciences sont parfois rébarbatives à l'école, moi j'ai la solution...par contre je ne suis pas sur que ça aide les gamins pour le brevet et le bac !



Ghislaine 29/12/2013 17:49


Tiens !! Je vais regarder autrement les astres................

Mind The Gap 30/12/2013 08:21



Hé hé oui...



ceriat 29/12/2013 12:24


Le soleil et la lune, tout un programme, dont tu as magistralement fait évoluer la relation embigüe. Très beau
texte, plein d'imagination et de rythme.

Mind The Gap 29/12/2013 13:57



Merci de tous ces compliments !



Celestine 28/12/2013 18:16


Un vrai dépoussiérage de la vieille chanson de Trenet, c'est formidable!


Quant à la prochaine éclipse, en France, j'ai bien peur que ce ne soit raté pour nous: pas avant 2081...


J'ai surtout addoré la phrase: "il sentit monter ne lui un désir croissant de lune". C'est beau comme du Boby Lapointe.

Mind The Gap 28/12/2013 19:35



Merci, je viens de corriger la faute de frappe sur cette phrase que j'aime bien effectivement. Je connais à peine Boby Lapointe et sa Katy qui t'a quitté...faudrait que j'écoute un peu !



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article