Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 09:30

SAM 6772

 

Je suis toujours en train de lire Villette de Charlotte Brontë et en attendant de l'achever, j'ai regardé ce qu'i; y avait  sur mes étagères.

 

Tremblez ou frémissez livres sagement posés sur mes étagères...bientôt vous serez bousculés...

 

  • Le baby sitter de Jean-Philippe Blondel : l'un de mes auteurs préférés, ce sera le cinquième roman de lui
  • Hawtorne : La lettre écarlate : je ne sais rien de cet auteur, ce sera une découverte grâce à Somaja.
  • Hélène Grémillon : Le confident : j'ai hâte de lire cet immense succès d(édition  qui de plus est un premier roman.
  • Paul Nizon : l'Année de l'amour : un livre chouchou de Beigbeder, sa chronique m'a donné envie de le lire et Aspho me l'a offert l'année dernière.
  • Anna Gavalda : Billy : enfin elle a publié un nouveau roman, je m'attends au meilleur, j'ai adoré la consolante et ensemble c'est tout..
  • La liste de mes envies de Grégoire Delecourt : je l'avais vu à La Grande Librairie.
  • Tristan et Iseult : le mythe fondateur de la passion...
  • Roméo et juliette : pour pas mourir idiot et pour répondre à la question de Cohen dans Belle du Seigneur : si Roméo avoir deux canines en moins, Juliette l'aurait-elle aimé?
  • Anne Brontë : La dame du manoir de Wildfull Hall : son deuxième roman après Agnes Grey...un pavé de presque 600 pages.
  • Meuse l'oubli de Philippe Claudel : auteur découvert grâce à Asphodèle qui m'offre ses romans, ce sera le troisième.
  • Jasper Fjorde : l' Affaire Jane Eyre : Un auteur fétiche de Spmaja qui me l'a offert...La Douce l'a beaucoup aimé.
  • Laura Kasischte : Un oiseau blanc dans le blizzard. Auteur découvert grâce à Somaja qui m'avait  aussi offert La couronne verte.
  • DH Lawrence : Amants et fils : j'ai hâte de retrouver cet auteur, j'ai adoré l'Amant de Lady Charterley.
  • Sheila Kohler : Quand j'étais Jane Eyre : une sorte de biographie romancée et moderne de Charlotte Brontë, offert par La Douce.
  • Nicolas d'Estiennes d'Ordes : Je pars à l'entracte : un mini livre que m'a offert miss Aspho qui m'a l'air un peu mystérieux.

Bon il n' y a plus qu'à m' y mettre...mais ce n'est que du plaisir !

 

Dans un prochain article, je vous parlerai des livres notés sur mon carnet pour une acquisition future. J'ai de quoi faire pour au moins jusqu'en 2015 !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Chroniques de livres
commenter cet article

commentaires

Asphodèle 12/01/2014 10:37


Je n'en suis pas certaine mais ça laisse planer un doute et finalement chacun y voit ce qu'il veut, ça provoque (involontairement) une fin ouverte...

Mind The Gap 12/01/2014 10:52



Oui, c'est mon ressenti par rapport à cette belle histoire...bises Isa, prends soin de toi...



Asphodèle 11/01/2014 15:48


En réponse à B. Servais et MTG : j'ai lu et aimé ce roman et je n'ai pas fait attention à cette dernière phrase, c'est bien de le souligner car effectivement dans ce cas le sens n'est pas le
même... Mais je sais que l'on peut utiliser jamais au sens de toujours (en vieux français et moins vieux^^), donc cela peut signifier et ce, malgré la négation que nous n'avons que l'amour et
nous l'aurons toujours quoique nous en fassions. Comme le livre se termine sur une note optimiste, on peut aussi l'interpréter ainsi... Dans le cas où la négation serait voulue par l'auteure
alors oui c'est : on l'a sans l'avoir, sans pouvoir le saisir, il nous échappe malgré tout.


Pas facile le français !

Mind The Gap 12/01/2014 10:22



Personnellement, je suis convaincu que l'intention de Simonetta Gréggio était de garder la négation, ça colle avec l'histoire du livre...on court toute notre vie après l'amour et il nous échappe
toujours car il est par essence complètement insaisissable...


Merci de ton commentaire !



Bernard Servais 10/01/2014 17:58


De manière très caractéristique, l'auteur de ce commentaire, dont je partage tout à fait l'enthousiasme, reproduit la dernière phrase du roman de Simonetta Greggio, "Col de l'Ange", en corrigeant
spontanément : "L'amour, c'est tout ce qu'on a, ce qu'on aura jamais." Or, le roman se termine en fait comme suit : "L'amour, c'est tout ce qu'on a, tout ce qu'on n'aura jamais." La négation
complète "n' ... jamais" devrait logiquement signifier qu'on ne connaîtra jamais l'amour, alors qu'on s'attend bien entendu au sens positif de "jamais" pour exprimer l'idée que l'amour est la
chose la plus importante dont on puisse jamais (= tout au long de sa vie) disposer. En anglais, on écrirait alors "that you will ever know". Alors, s'agit-il à la fin de ce roman d'une faute
grammaticale très regrettable de l'auteur (dont le français, pourtant remarquablement maîtrisé, n'est pas la langue maternelle), entraînant un contresens, ou bien le paradoxe est-il voulu en
guise de pirouette pour clôturer le roman ? "L'amour, c'est tout ce qu'on a, et pourtant on ne l'obtient jamais." Je m'étonne en tout cas qu'aucun des conseillers de l'auteur n'ait relevé cette
ambiguïté finale qui me laisse un très déroutant malaise.


Bernard Servais, Bruxelles


 

Mind The Gap 11/01/2014 13:52



Bonjour et merci pour ce commentaire argumenté.


En fait je me rends compte en vous lisant que j'ai mal recopié par erreur la dernière phrase en oubliant la négation. C'est peut être un acte manqué.


Pour moi, l'auteur voulait bien dire qu'on n'a que l'amour et que l'amour ne s'obtient jamais, peut être parce qu'il est impossible.


Quoi qu'il en soit, Col de l'Ange est l'un de mes livres coup de coeur de 2013...



La Douce 14/10/2013 14:27


Petite erreur de ma part qui doit être corrigée : "Prenez soin du chien" a été écrit par J.M. ERRE et non pas par Philippe SEGUR qui, lui, a écrit "La métaphysique du chien".... ben oui, je sais,
je suis chien-chien !


Wouaf !

Mind The Gap 14/10/2013 15:17



C'est réparé ! bisous !



Célestine 14/10/2013 11:29


Je garde Anna Gavalda pour les vacances qui arrivent. Avec mon emploi du temps, je ne pourrai guère faire mieux...


Tu sais quoi? tu m'impressionnes!

Mind The Gap 14/10/2013 14:05



Tsss trop facile, tu va le lire en 2 jours...peut mieux faire comme disaient certains de mes profs...



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article