Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 15:22

beauquel

 

Lyliane Beauquel est la lauréate du prix littéraire 2012 des hebdos en région, auquel j’ai eu la chance de participer en tant que juré pour la région Midi-Pyrénées.

L’auteur de «  Avant le silence des forêts » édité chez Gallimard, a accepté de répondre à mes questions et j’ai beaucoup de plaisir à publier ici cette interview.

Je remercie chaleureusement Lilyane Beauquel d’encourager ainsi la vie de ce blog.

 

MTG : Vous avez simplement envoyé votre manuscrit par la poste, votre premier roman est publié chez Gallimard, les ventes sont supérieures à la moyenne des premiers romans, les critiques sont majoritairement élogieuses et vous remportez un prix littéraire des lecteurs: comment vivez vous ces événements?

Lilyane Beauquel : Je prends ce temps heureux avec une joie continuée et essaie d'écrire pour chercher toujours plus ce qui se cache.
 

MTG : Qu'avez vous ressenti lorsque vous avez eu dans les mains le premier exemplaire du livre remis par Gallimard?

LB : C'était un tirage pour les journalistes, entre les mains d'une journaliste... l'aventure d'écrire, le monde secret des soldats étaient enclos là, dans cet objet devenu public ... impression étrange. Et la même couverture que celle de l'Etranger de Camus..


MTG : Vous dites que l'élément déclencheur du roman a été la visite d'un cimetière de la grande guerre, avez vous  de par vos origines Lorraines été bercée par les souvenirs de la première guerre mondiale?

LB : Oui et non, mon grand-père mort  très jeune des suites de la guerre (gaz)   n'était pas aux côtés de ma chère grand-mère qui semblait avoir connu avec lui le très grand amour...cette absence appelait tous les récits  de   sa voix éteinte  et inconnue au-delà de ceux de la littérature.


MTG : Publier un roman a t-il toujours été un rêve, un objectif ou bien est-ce venu sur le tard, est ce davantage  un concours de circonstances?

LB : Ecrire était là, toujours, des tentatives de poésie, de nouvelles... mais là une certitude apportée par un paysage particulier..


MTG : Quels sont les 2 ou 3 livres qui vous ont donnés envie d'écrire, que vous emporteriez sur une île déserte?

LB : Les livres qui comptent tiennent en respect, et dissuaderaient plutôt d'écrire ...

Le Pavillon d'or  Mishima

Alice au pays des merveilles L Caroll

Le je ne sais  quoi et le presque rien de Jankélévitch et tant d’autres…


MTG : Vous enseignez la littérature, la photographie et l'art de la vidéo, votre écriture est hypnotique  et fait parfois penser à un tableau : est ce que vous laissez simplement libre court à vos ressentis, vos pensées ou bien travaillez vous et re -travaillez vous chaque phrase pour lui donner ce style visuel et poétique?

LB : Je retravaille beaucoup à partir de quelques mots qui sont des appâts ; la musique et aussi importante que les images, elle  me permet de s'approcher du sens et de l'émotion.

L'émotion est une locomotive, elle me rend exigeante, elle me donne envie de comprendre, de chercher... et la poésie est son langage. Mais je dois faire le tri, apprendre à épurer. Etre plus radicale. C'est difficile. 

 

MTG : Si dans le futur, le succès de vos livres vous permettait d'en vivre, pourriez vous arrêter votre profession actuelle et vous consacrer entièrement à l'écriture?

LB : Je compte faire cela dès septembre mais sur des assises financières de mon travail antérieur, car vivre du livre est impossible pour beaucoup d'auteurs... mais je prépare quelques projets de résidences d'auteur et des ateliers d'écriture.  J'ai besoin de paysages  silencieux, vers le Nord lointain et proche. Pour sortir de moi, un peu.

MTG : Lors de la remise du prix, il a été évoqué un prochain livre, on nous a simplement parlé  d'un nouveau quatuor et du début du vingtième siècle...sans déflorer le sujet, pouvez vous nous en dire un peu plus?

LB : Non, je ne le peux pas, le monde dans lequel l'écriture me fait entrer n'est pas encore assez net et je dois encore beaucoup l'observer et l'écouter ... Je n'ai pas le sentiment de construire et de fabriquer, mais d'approcher...


MTG : Lors de la sortie du livre, y a t-il eu une critique en particulier qui vous a touchée et une en particulier qui vous a blessée?

LB : Touchée : oui, la première , celle d'Olivia D.,  jeune libraire chez Virgin Louvre, puis celle de Lauren Malka dans le magazine Littéraire, puis celle d'Hugo Pradelle dans la Quinzaine Littéraire , et celle d'Alain Veinstein à France Culture...  De l'émotion d'être lue et appréciée par de si belles personnes  et de si bons lecteurs! Et émue de partager ce monde de petits soldats avec eux comme avec tous les fantastiques bloggers qui tiennent des chroniques épatantes. Et de voir que l'âne Oskar, ou le brave Otto attirent leur tendresse comme ils ont attiré la mienne, cela m'épate !  Nous sommes une communauté invisible fort réjouissante. Chaque nouvel écho de lecture  m'apporte un clin d'oeil d'amitié.

 

MTG : Les 4 personnages du livre se raccrochent à leur enfance, leur prime jeunesse et aux arts (l'un écrit, l'autre dessine, le troisième chante...) pour survivre dans l'enfer des tranchées, est ce une voie possible pour l'être humain en proie au désespoir?

LB : C'est une voie de liberté, c'est le courage de dépasser le désespoir, c'est une revanche contre la barbarie. Une innocence revendiquée et lucide. Un pari contre la mort. Je suis peut être trop idéaliste.


MTG :  Vous avez ajouté à la fin du roman une sorte de table des matières avec un nom commun ou un nom propre pour chaque chapitre : quelle est la signification de ce choix?

LB : Un chant repris, le murmure doux et continué du jeune narrateur Simon...


MTG : Avez vous eu un coup de coeur littéraire récemment ou en 2011?

LB : Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

Et je l'envie d'être un homme, il me parait difficile de faire cela moi qui   ne suis guère rassurée quand je cours seule en forêt ....


MTG : Quelle question auriez vous aimé que quelqu'un vous pose en interview et pouvez vous y répondre? 

LB : Une justement que je n'imagine pas ... Une question comme un défi à me faire regarder plus près comment et pourquoi on écrit... Une "vacherie" peut-être...

 

 

Vous pouvez lire ma chronique sur « Avant le silence des forêts » ici.

Vous pouvez accéder à mon article sur le déroulement du prix littéraire là.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Chroniques de livres
commenter cet article

commentaires

Soène 24/01/2012 13:40


Et bien voilà, j'ai les réponses à mes questions !
C'était une belle surprise ces échanges avec l'Auteur.
Merci de nous faire partager ces moments.
Malgré tout le bien que tu nous dis de ce livre, il ne me tente pas... Mais je te rappelle que je lis très peu...
Encore Bravo à toi


 

Mind The Gap 24/01/2012 13:52



You' re welcome Soène. See you, take care...



Asphodèle 23/01/2012 16:08


Eh bien mon cher, on ne se refuse rien ! (encore une rousse dis-donc, tss tss^^). Lyliane Beauquel a tout d'une grande (en interview !), me reste à lire son livre tant loué, mais je suis quasi
certaine que je vais l'aimer !


Félicitations pour cette rencontre que tu nous fais si gentiment partager et je souhaite une belle carrière à Madame Beauquel ! (allez, je vais commander ce livre à mon cher libraire !)...

Mind The Gap 23/01/2012 16:19



Merci à toi...je pourrai aussi  te prêter mon exemplaire   mais pas tout de suite.


Et  Je pense que tu l'aimeras ce livre, je ne  connais pas vraiment tes goûts littéraires, j'ai quelques pistes mais je parie pour une belle découverte.


Concernant l'interview, j'ai eu la chance que l'auteur (oui qui est une rousse de 50 ans mais qui ne chante pas...)
arrive sur mon blog et me laisse un petit message. Elle se promène parfois  sur les blogs littéraires...comme Jean Philippe Blondel.



sophie 22/01/2012 21:56


j'ai décidément de plus en plus envie de le lire...

Mind The Gap 23/01/2012 08:40



Ils sont forts ces Lorrains...


Ce qui est sur c'est que ce livre ne te laissera pas indifférente.



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article