Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 12:08

orchestre

J’ai assisté la semaine dernière à mon premier concert classique à Vienne, dans une salle magnifique d’un des palais de la ville. Au programme, Mozart et Strauss. Déjà j’ai trouvé ça bizarre car je m’attendais à ce qu’ils jouent du André Rieu…a pas compris !

Bon je dois l’avouer, je n’ai pas ressenti la moindre émotion. Ce n’est pas une surprise, je savais que rien ne passait entre la musique classique et moi. Sans doutes un manque d’habitude ou d’éducation. J’ai quand même reconnu l’air de la pub Barilla et une autre pour une compagnie d’assurance dont j’ai oublié le nom…j’étais tout fier de moi….

 

Alors comme je ne vibrais pas au diapason des cordes des violons, j’ai observé et je me suis mis à penser à ceci : mais à quoi peuvent bien penser les musiciens, les chanteurs et le chef d’orchestre pendant qu’ils jouent leur musique ?

 

Première hypothèse, ils ne pensent à rien, ils sont dans la musique et ne pensent qu’à jouer, à la note qui va venir, au niveau d’intensité à donner dans leur interprétation. Ils n’exécutent pas, ils jouent, ils sont, ils donnent toute leur âme à leur musique ou à leur chant. Si c’est le cas, cela veut dire qu’ils arrivent au lâcher prise dans leur art et alors je les envie, je les déteste presque…

 

Seconde hypothèse, leurs concerts sont répétitifs , réglés comme du papier à musique (humour ha ha ), ils viennent à Vienne, exécutent leur partition , s’en vont puis re Vienne (humour bis ha ha ). Et dans ce cas à quoi peut bien penser le chef d’orchestre : à sa femme qui ne l’aime plus vraiment  mais qui reste avec lui un peu par habitude?

A quoi peut bien penser le premier violon, à la solitude de son salon depuis qu’il est seul et aux belles jeunes femmes qu’il a croisées dans les couloirs du palais et qui ne l’ont même pas regardé ?

A quoi peut bien penser ce joueur de trombone entre 2 parties de musique :  à sa maîtresse qui le rend dingue et à la mère de ses enfants qu’il ne peut se résoudre à quitter ? il retient son souffle mais jusqu’à quand ?

 

Tous ces ténors et ses chanteuses lyriques pensent-ils à ceux qu’ils aimaient et qu’ils ont perdus ? Leur voix montent-elles vers les cieux qui hébergent leurs amours disparues.

 

Dernière interrogation, à quoi riment les gestes du chef d’orchestre ? Les musiciens pourraient-ils jouer si ce dernier était soudainement pris d’une irrésistible envie d’aller dire je t’aime à sa dulcinée qu’il fait souffrir par son incapacité chronique à être heureux ?

 

Je ne sais rien sur toutes ces interrogations….je vais réécouter le seul morceau classique qui ait éveillé une vibration en moi : un adagio pour violon de Barber qui monte très haut dans les aigus…très très haut, là où les belles âmes viennent à sa rencontre….

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être: Ce qu'il manque...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mind The Gap - dans Les monologues du gamin
commenter cet article

commentaires

Soène 18/10/2011 13:58



Que de questions en un seul concert !
Quelle chance tu as d'aller écouter un concert à Vienne (Autriche) pas Vienne (Isère), près de Lyon !
Que l'on aime ou pas la musique classique, le décor, l'ambiance, l'orchestre et le Chef d'orchestre qui se démène comme un diable face aux musiciens, le public qui écoute religieusement, ça prend
aux tripes, il me semble...
Je suis toujours impressionnée par le 1er, le 2e violon, une place enviée dans l'orchestre, c'est une consécration, le haut de la pyramide hiérarchique !
A mon avis, tous pensent à suivre la partition, à suivre la cadence... c'est une profession comme une autre, et j'ose croire que la grande majorité est consciencieuse...
Le Chef d'orchestre a un rôle important et sans lui, je ne suis pas sûre que les musiciens puissent tenir tout le concert... Demande à Théodore !


Moi, Vienne, les concerts et les bals, ça me fait rêver...


 



Mind The Gap 18/10/2011 15:24



Merci d'avoir  laissé ce joli commentaire. Ce que j'ai apprécié c'est le sentiment de vivre un moment unique, différent. Je n'ai rien ressenti mais j'ai apprécié l'instant. Il y avait même
de l'humour dans ce concert et cela m'a surpris. L'un des musiciens avait le rôle du clown et il a utilisé des sifflets d'oiseaux, une corne de brume et même un marteau avec un enclume...tout
cela sur des airs de Mozart et Strauss. L'ensemble avait beaucoup de classe et je regrette de ne pas vibrer sur ce type de musique mais c'est ainsi.


Si tu aimes le classique, la culture et l'architecture, Vienne est une ville à découvrir...



Jeanne 13/10/2011 18:06


Je ne sais pas si c'est par habitude ou manque d'éducation , ou tout simplement , que l'émotion voulue ne passe pas, ça ne s'explique pas
Le jazz , je suis complétement hermétique , ça me gonfle , au bout de 10 minutes , j'en peux plus , et c'est pas faute d'avoir essayé !
j'aime bien ce blog , j'ai feuilleté l'album photo , sur les clichés de Normandie j'ai reconnu Barfleur , je me trompe
PS , j'arrive ici en passant chez l'ami Antiblues
et je suis amoureuse de Londres .. "mind the gap " , un refrain qui me fait sourire !


Mind The Gap 14/10/2011 09:05



Bonjour Jeanne et bienvenue sur Mind The Gap. Oui c'est bien Barbleur, joli village de pêcheur, j'ai beaucoup aimé cet endroit ainsi que le Cap de la Hague.


Pour la musique, je crois que soit  l' on ressent une forte vibration, soit rien du tout. Je suis également hermétique au Jazz mais aussi au Rap et même au Rock pur et dur. C'est ainsi.


S'il te plait, en tant qu'amoureuse de Londres, fais moi partager tes coups de coeur ou adresses ou ce que tu veux (tu peux m'écrire par mail) : On est allés 2 fois à Londres avec ma douce et on
adore cette ville. Alors pour la troisième fois qui viendra à coup sur, tous les bons plans sont interréssants.


Merci de ta visite et à très bientôt.



Antiblues 12/10/2011 14:55


Oui bien sûr, ce sont toutes les questions du néophyte !
Comme pour n'importe quel art, la musique pour que ça marche, il faut être dedans à fond, sans retenue et ... sans fausse note !
Allez, il te faut quand même écouter le concerto n°1 pour violon de Max Bruch. C'est tellement beau que tu n'as rien besoin de t'y connaitre pour avoir des frissons et plus si affinités !


Mind The Gap 12/10/2011 16:25



Ok, je vais déjà réécouter l'adagio de Barber et ensuite je tenterai ta proposition mais c'est bien parceque c'est toi. Par contre tu vas hurler si tu apprécies le classique  (et les autres
amateurs également) mais j'ai 2 ou 3 cd de musique électronique qui reprennent des monuments de la musique classique et j'arrive alors à apprécier. Chose à rajouter, pendant le concert les
musiciens ont apporté unr touche d'humour en introduisant une corne de burme, des sifflets style gardien de but ou rossignol et même un marteau sur une enclume....comme quoi !



32 Octobre 12/10/2011 13:12


une façon comme une autre d'apprécier la musique classique
mais quelle chance vous avez eu...
et une très bonne idée d'atelier d'écriture : à quoi pense le chef d'orchestre ?
@ plus


Mind The Gap 12/10/2011 16:19



Oui je ce j'ai apprécié c'est l'expérience d'avoir assisté à ce concert dans un endroit très loin de mon univers habituel. J'aime la nouveauté.


A bientôt!



Mind The Gap

  • : Mind The Gap
  • Mind The Gap
  • : Ce blog a pour but d'échanger des idées et des ressentis sur des livres, des citations, des lieux, des voyages, sur la vie, la recherche du bonheur...l'amour...
  • Contact

Mon univers...(volume 6)

La Katygraphie du mois

katy pieds

 

Mon livre coup de coeur du moment

bord de mer 

 

Les hortensias

hortensias

 

Le cidre fermier

cidre fermier 

 


 

Recherchez Un Article